in

Une nouvelle semaine commence…

Chronique de Laurent Obertone

Durant ces sept jours, plus de 17 000 français majeurs seront victimes de violences physiques, soit plus de 100 par heure, dont près de la moitié dans l’espace public, la plupart du temps « par un auteur inconnu », souvent accompagné ou armé.

4 200 personnes majeures seront également victimes de violences sexuelles, dont 1 860 viols ou tentatives de viol (ONDRP). Une infime minorité des auteurs sera inquiétée, une poignée d’entre eux ira en prison. Cette même semaine, selon les propres chiffres du ministère de la Justice, à peine 24 condamnations pour viol seront prononcées. 1400 autres pour des violences volontaires. Inutile de préciser qu’il y a là-dedans tout ce que l’on peut imaginer en matière de rappel à la loi, de peines aménagées, de sursis, etc.

Et les médias nous parlent encore de « violences policières », l’évacuation d’un camp de migrants, un croche-patte, Michel et ses 5 jours d’ITT. La hiérarchie de l’information est le choix des journalistes de mettre en avant tel ou tel fait jugé important, et de minimiser ou éliminer certains faits jugés secondaires.

Ainsi ils refont le monde et les sentiments de leur public, à l’aune de leur idéologie. Comment se départir de ce conditionnement ? Comment renverser les esprits ainsi manipulés ? Comment reprendre en main notre destin ?

Éloge de la force est de retour dans toutes les librairies.

Written by Laurent Obertone

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Stations de ski : La Suisse et l’Autriche sous pression de l’Allemagne et la France

Le secrétaire d’État Géorgie commence à enquêter sur les listes d’inscription des électeurs.