in

Paris : Le jeune livreur à scooter se fait violemment dépouiller par des racailles transgenres.

On ne sait pas précisément pourquoi les assaillants ont agi, mais le passage d’un pauvre livreur à scooter avec ces quelques boîtes remplies de nourritures, ont éveillé la curiosité d’un groupuscule de “wesh ma gueule”. Ces derniers, dépourvus de la moindre éducation et dont la somme totale de leurs QI dépasse difficilement trente, n’ont bien évidemment pu s’empêcher d’agresser violemment ce pauvre jeune vaillant livreur, surexploité par Uber Eats.

Il était environ 22 heures, lorsque le jeune courageux d’à peine 20 ans s’apprête à livrer son dernier colis dans la zone de non-droit, infestée de sauvages déchaînés. Soudain, trois 1/2 pédés cagoulés et chaussés de NIKE Air Max, surgissent et “suggèrent” au jeune livreur de leur remettre les clefs de son outil de travail qu’il n’a d’ailleurs pas encore fini de payer. Malheureusement pour lui, le jeune travailleur refuse de se soumettre aux allocataires dont il comprenait difficilement le langage. Vexés, les enragés lui assènent alors le casque à grands coups de crosse, une première fois.

Étourdi, le livreur voit son scooter conduit par l’un des protagonistes disparaître au loin, dans la sombre cité. Mais la sauvagerie exercée sur le livreur ne cesse pour autant. Voilà que les deux grisouteux restant le conduisent dans un coin reculé pour lui demander, avec vivacité, le code d’accès de son téléphone portable.

Mais élevé au grain de l’honneur et du courage, le jeune livreur refuse de se soumettre aux racailles vêtues de slim en taille 34 et reçoit de nouveaux coups de crosse sur le casque. Humiliés, les apatrides sortent une arme et s’exclament de quelques mots ressemblant peu à du français : “wallha autraumant ge tire”. Plus précisément, le frisé imberbe qui pointe l’arme demande au livreur de lui remettre l’intégralité de ses effets personnels. 

Le pauvre livreur n’a plus d’autre solution, que de s’exécuter devant les menaces de mort de ces importés de 3ème série. Impuissant, il les voit à leur tour prendre la fuite, à nouveau en direction de la sombre cité. 

D’après nos informations ses agresseurs n’ont toujours pas été identifiés pour le moment. Cependant, les premiers éléments de l’enquête révèlent que la ville de Choisy le Roi sort de 60 ans de gouvernance par le PCF…

Récit d’un article du Parisien

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#Erdogan/Turquie : un kamikaze s’est heurté à la police à Iskenderun et s’est fait exploser

Genève: un racaillon du 9.3 agresse sexuellement une femme, un citoyen intervient courageusement.