in ,

Appels au rejet des français en Moyen Orient, un risque d’embrasement pour la France ?

Après le boycott des produits français, provoqué ces derniers jours suite au refus du Président Macron de se soumettre à la culture islamiste ; plusieurs manifestations ont lieu dans les pays du Moyen-Orient. Des appels à rejeter “ les chiens de français ”, ont été clamés par les populations.

Si elle venait à contaminer les musulmans qui résident en France, la haine contre les français qui est en train de se rependre en Moyen Orient, pourrait avoir de graves conséquences dans nos territoires.

Effectivement, avec près de 190 000 musulmans radicaux sur le territoire national (chiffre de l’Insee) , il plane le risque que les 10 millions de musulmans modérés devienne un opportun vivier, dans lequel on piochera aisément, des milliers d’individus à dresser contre la culture française.

“ Je pense que nos cultures et nos systèmes sont trop différents. Je pense que les attaques terroristes en France, la position de Madame Le Pen, la croissance économique inégale, et le fait que ceux qui en perçoivent les fruits vivent dans les endroits les plus prospères, le fait que 10% de votre population sont des musulmans nés dans d’autres pays et que c’est donc difficile de les intégrer, que beaucoup d’entre eux vivent dans des quartiers isolés à la fois physiquement et psychologiquement… et bien tout cela veut dire que vous allez continuer à faire face à ce genre de problèmes [le terrorisme] pour un bon moment.” estimait Bill Clinton, le dimanche 3 juin 2018, dans le journal télévisé de 20 heures de France 2 qui interviewait l’ancien président américain, à l’occasion de la sortie de son livre.

Des propos de l’ancien président américain qui traduisent parfaitement la situation dans laquelle nous nous trouvons. En ce point, ce ne sont pas les décisions des politicards de gauche à droite, qui nous auront permis d’éviter de vivre, en tous cas pour le moment, les prémices d’une guerre civile. Mais pour l’instant, l’heure n’est pas à la chasse aux traîtres-coupables.

On sent bien que tout peut basculer, d’un jour à l’autre…

Plus on empile les corps sans vie, les corps abîmés, les esprits meurtris… acquis au fur et à mesure de l’avancement de ce que l’on appelle communément le projet du grand remplacement, plus le rejet de l’islam et de ses adeptes se fait sentir. 

Malheureusement pour eux, la majorité des musulmans dits “ républicains ” laisse faire pour les raisons qui leur sont propres et préfèrent attendre ou regarder, la fureur qui va forcément finir par fracasser la naïve théorie du “vivons ensemble, vivons heureux…”

Parallèlement, les attaques quotidiennes contre des concitoyens commises par des hordes d’islamo-racailles prospèrent et ce n’est pas l’overdose de tweets du Bernard Minet de Beauvau, ni les dégueulasses plaidoiries du gros barbu qui semblent pouvoir les faire cesser.

Ainsi, en filigrane des réseaux sociaux on voit bien que l’exaspération enfle. Et elle enfle étonnamment chez des personnes qui jusqu’à présent restaient relativement discrètes et/ou qui ne souhaitaient pas se mêler aux invectives.

En étant réaliste sur l’ambiance électrique qui se trame, on ne peut s’économiser la vigilance la plus accrue. Car en effet, si plusieurs situations semblables à celle-de Dijon du mois de juin dernier venaient à survenir au même moment, nous citoyens serions les premiers en danger. Il suffit de se souvenir de la quasi-impuissance de l’État face à la mosquée qui avait établi un “armistice” afin que le calme revienne, pour s’en convaincre..

Sauf que la vigilance ne suffira pas aux attaques barbares qui vont s’intensifier prochainement. Alors, que faire… Que faire devant des populations déterminées à nous soumettre, à nous supprimer et pratiquement aussi bien équipée que nos policiers, si ce n’est plus. Que fera t’on quand ils auront pris le dessus et que tout sera devenu incontrôlable… Que ferons-nous ?

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#Fuckovid Jour 2 : Le changement d’heure

Naples : Alors que des patriotes italiens protestent contre “la dictature sanitaire”, un progressiste demande que la police tire à balles réelles.