in ,

Le CH de Béziers vient d’être labellisé « mesures sanitaires Covid-19 » par l’Afnor

Rassurer les usagers et sécuriser la reprise d’activité du personnel, tels sont les objectifs du label mesures sanitaires Covid-19 proposé par l’Afnor depuis la mi-mai. Le Centre Hospitalier de Béziers a répondu à l’exigeant cahier des charges avec succès.

Le CH de Béziers (34) vient de déclarer par communiqué sa labellisation mesures sanitaires Covid-19 par l’Agence française de normalisation (Afnor). Une démarche proposée depuis le 12 mai par l’organisme de certification, avec le double objectif de sécuriser la reprise d’activité du personnel et de donner des gages de confiance aux usagers. Le CH de Béziers est le premier établissement de santé à obtenir ce label et cela pour ses trois sites de Montimaran, Perréal et Camille-Claudel.

Cette initiative pilotée par le service d’hygiène et de qualité du CH biterrois, a été décidée dès la sortie du confinement. Les responsables du CH disent déployer depuis plusieurs semaines un plan de reprise d’activité en mettant en œuvre une organisation répondant aux mesures sanitaires nécessaires. Une telle visite externe permet alors à la fois de mettre en avant les engagements de l’établissement de santé et donner un gage de confiance aux patients et aux professionnels, mais aussi de pouvoir vérifier la pertinence des mesures sanitaires et de leurs applications sur le terrain.

Plus précisément, il s’agit d’un dispositif d’auto-évaluation à partir d’un cahier des charges incluant plusieurs dizaines de critères. Il repose sur quatre axes : la planification de la continuité d’activité, le déploiement de mesures sanitaires, le contrôle et le suivi des mesures sanitaires et la mise à jour et l’amélioration du dispositif sanitaire. La gestion d’une personne symptomatique compte autant que la désignation d’un référent Covid, l’approvisionnement des distributeurs en gel, savon et essuie-mains, l’aération régulière des vestiaires, l’aménagement du restaurant d’entreprise… Cette auto-évaluation s’est ensuite suivie d’une visite sur deux jours les 24 et 25 juin.

En moyenne, le CH de Béziers annonce dans son communiqué avoir validé 91% des critères et relevé des points forts et faibles. L’investissement des personnels et l’agilité des organisations ont alors été remarquées positivement tout comme  la mise en place d’une cellule de crise quotidienne et d’un comité scientifique et éthique ainsi que la communication quotidienne directe. Cette dernière, couplée aux mesures en faveur du personnel, a favorisé la dynamique et la solidarité des équipes. Cependant, il reste des points à surveiller tels que le maintien des mesures barrières et notamment le port du masque pendant la période estivale, la poursuite d’action de communication grand public pour améliorer la gestion des flux, l’incitation au développement de la télémédecine et aux formalités en ligne.

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Béziers : Pour Robert Ménard, les écologistes sont des bobos de la « ville » qui ne connaissent pas la ruralité

Saison 2020 : Mission « SURVIVOR » pour les professionnels du tourisme