in ,

La ferveur combative des manifestants, venus nombreux à Garches pour soutenir Christian Perronne

Par François Bonacieux pour France Soir

Organisée par le personnel de son hôpital, la manifestation de soutien au professeur  Perronne s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse et combative. Récit et réactions sur place.

Il fait gris et pluvieux à Garches, à l’heure du déjeuner. Ils sont pourtant venus en nombre, en bus, à pied, en train de banlieue, en Jaguar ou tout simplement descendus de leur service de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches pour soutenir le professeur Christian Perronne, démis de ses fonctions de chef de service par l’APHP la semaine dernière. Une décision qui suscite l’incompréhension et la colère de la foule bigarrée qui, bénéficiant d’une accalmie du ciel, se masse devant l’entrée de l’hôpital.

On se cherche, se retrouve, se découvre « en vrai » après avoir échangé via les réseaux sociaux, et dans l’attente de la manifestation, un frémissement d’enthousiasme parcourt les quelques centaines de personnes présentes : simple joie de se serrer les coudes, de retrouver un peu de chaleur humaine dans un espace public, de se sentir nombreux à partager, d’horizons très divers, un combat pour des principes fondamentaux qui ont été tant piétinés dans les discours officiels ? Sans aller jusqu’au ressentiment, une certaine amertume pointe dans les confidences des manifestants ordinaires, et c’est dans une ambiance de « parole libérée » que la manifestation se met en place.

Written by France Soir

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

#18hAssembleeNationale : la France se mobilise contre les fascites d’En Marche dés ce soir.

Sur le Coran “Je vais tout brûler. Je vais te couper la tête…” : une jeune femme menace un médecin dans les Yvelines