in ,

Navalny: Les 10 questions de Poutine qui gênent l’Europe.

La Biélorussie et l’affaire Navalny sont les étincelles qui ont récemment ravivé la guerre froide contre la Russie. En particulier, l’empoisonnement présumé du controversé Alexei Navalny qui est utilisé comme prétexte pour tenter de rompre définitivement les relations entre la Russie et l’Union européenne. Mais il n’aura pas fallu attendre longtemps pour avoir la réponse de Moscou aux accusation. En effet, la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès de l’Union européenne a officiellement présenté une liste de dix questions sur l’affaire Navalny que nous vous rapportons ci-dessous.

Les 10 incohérences dans l'affaire Navalny, selon la russie:

  1. Pourquoi devrions-nous empoisonner Navalny avec un agent neurotoxique militaire, qui est interdit par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), dans une ville russe d’un demi-million d’habitants, puis faire tout son possible pour sauver sa vie et le laisser partir où le Novichok (poison) peut-il être identifié en Allemagne ?
  2. Quelle est la raison pour laquelle les autorités russes persécuteraient Alexei Navalny, étant donné que son niveau réel de popularité est de 2%, selon une récente enquête menée, en juillet 2020, par l’institut indépendant Levada Center ?
  3. Pourquoi le gouvernement allemand est-il si réticent à fournir aux autorités russes (ou à rendre publics), les résultats des tests toxicologiques d’un laboratoire spécialisé des forces armées allemandes, si Berlin est convaincu que M. Navalny a été empoisonné?
  4. Le gouvernement russe est invité à trouver lui-même des preuves et des témoins «quelque part en Sibérie». Est-ce un hasard si certaines des personnes qui ont accompagné M. Navalny au cours de son voyage ont quitté la Russie pour l’Allemagne immédiatement après l’accident?
  5. Pourquoi les médecins allemands de l’hôpital de la Charité, évitent-ils le dialogue professionnel avec leurs collègues russes, malgré les incohérences manifestes des symptômes, sur l’analyse toxicologique et le diagnostic de M. Navalny?

  6. Pourquoi est-il annoncé que l’agent Novichok a été développé par l’Union soviétique puis par la Russie, ignorant le fait qu’au fil des ans, des experts des pays occidentaux et des centres de l’OTAN ont à leur tour développé des produits chimiques associés au même groupe?
  7. Pourquoi Navalny a-t-il été accompagné à l’hôpital de la Charité par des agents de police et des renseignements à son arrivée à Berlin? Pourquoi des mesures de sécurité extraordinaires ont-elles été prises bien avant la «découverte» de Novichok?
  8. Qu’y a-t-il derrière l’histoire de la bouteille d’eau avec des traces de poison? Ni les caméras de vidéosurveillance ni les photographies ne montrent que M. Navalny l’a utilisé avant de décoller à l’aéroport de Tomsk. Comment cette bouteille est-elle arrivée à Berlin?
  9. Pourquoi un seul toxicologue, civil ou militaire, et même pas un médecin de la Charité, n’a-t-il pas exprimé une opinion avec réserve sur le cas, comme l’ont fait les médecins russes ?
  10. Pourquoi les politiciens allemands n’ont-ils jamais dit que le transfert de preuves était soumis au consentement de Navalny avant de sortir du coma?

La énième défaite de l'Europe

Toutes les questions auxquelles l’UE ne répondra probablement pas. En fait, il est de plus en plus évident que l’affaire Navalny n’est qu’un prétexte à la propagande politique anti-russe habituelle. Le paradoxe est que l’Europe elle-même est d’abord et avant tout vaincue par cette affaire. La décision de plus en plus probable de bloquer le gazoduc North Stream 2 est une autre démonstration de la façon dont cette UE ne fait que exécuter les commandes américaines, même lorsque celles-ci sont clairement contraires aux intérêts des nations européennes.

Alexandre LARREY

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Censure médiatique : Selon que vous soyez progressiste ou conservateur.

Pandémie: Bill Gates souhaite la vaccination généralisée pour retrouver “une vie normale”