in

Municipales 2020 : A Pézenas, les petits ruisseaux ont fait élire Rivière !

Les cloches ont sonné dimanche soir dans la charmante cité de Molière. En effet, les piscénois ont décidé d’envoyer à la retraite Alain Vogel-Singer qui est élu depuis 1995 comme maire de Pézenas. Et l’envie de changement aura été très forte, puisque au delà d’accueillir un jeune maire, la ville bascule à gauche après 25 ans de règne de la droite.

Corneille écrivait :  « Le temps est un grand maître, il règle bien des choses ». Une citation de l’écrivain qui s’est à nouveau vérifiée en ce dimanche de second tour des élections municipales 2020. Qui plus est, dans la ville de Molière son complice de toujours. Ainsi, après 25 ans de gouvernance locale et enfin une fin « des affaires » qui commençaient à agacer la population, Alain Vogel-Singer 61 ans, a perdu son fauteuil face à Armand Rivière, enfant de la ville âgé de 37 ans seulement.

Si Armand Rivière est jeune, il n’est cependant pas dépourvu d’expériences. Et plus particulièrement en ce qui concerne la politique. Attaché parlementaire du socialiste Christian Assaf, avant d’être en charge du PS au Conseil régional, le jeune maire est aussi passé par le cabinet de Cathy Delmon, Maire de Saint Paul lés Dax, dans le département des Landes. Avec une licence et un Master en science politique, puis un Master Européen effectué à Sienne, ville située en Toscane (Italie), le nouveau Maire de Pézenas n’est qu’au début d’un carrière politique qui s’annonce prometteuse.

Après avoir effleuré la victoire en 2014, 6 ans plus tard il s'impose largement

Lors des élections municipales de 2014, Armand rivière avait loupé le rôle de premier magistrat de la commune, de 120 voix seulement. Alain Vogel-Singer avait été réélu à 51,35 % contre 48,65 % pour Armand Rivière. Très engagé durant son dernier mandat de conseiller municipal, les piscénois ont donc décidé de lui attribuer les clés de cette ville Héraultaise de plus de 8 000 habitants, avec pratiquement 60 % des suffrages. Le candidat Rivière a axé sa campagne sur le renouveau, en proposant aux citoyens de s’investir dans la réflexion et l’action municipale, avec comme fil conducteur la solidarité et la transition écologique.

Une fois son conseil municipal installé, une autre élection l’attendra… celle du conseil communautaire où il aura face à lui, le sulfureux Gilles D’Etorre maire (LR) de la ville d’Agde depuis 2001 et réélu massivement la semaine dernière. A l’opposé l’un de l’autre de l’échiquier politique, le tandem qui va se former pour les 6 prochaines années promet des échanges animés. A suivre donc…

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Rachat de l’ASBH : Les émiratis vont-ils la faire à l’envers aux biterrois ?

AGDE : Gilles d’Ettore a nominé et donné délégation à ses nouveaux adjoints