in

Médias en difficultés : le gouvernement va mettre la main à la poche pour les récompenser

C’est une bonne nouvelle pour les fidèles de la chaîne d’info du franco-israélien, Patrick Drahi. En effet, le gouvernement français souhaite récompenser les médias qui ont bien travaillé lors de la crise sanitaire, en diffusant des informations de communication utiles et pertinentes à la population.

Alors que le groupe Altice annoncé un dégraissage de ses effectifs dans plusieurs de ses médias, voilà qui devrait détendre l’atmosphère de tensions qui règnent depuis plusieurs semaines dans les locaux de BFM TV :

Par communiqué, Matignon annonce que Le Premier ministre a rencontré ce mercredi 17 juin 2020, avec Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie et des Finances, Franck RIESTER, ministre de la Culture et Olivier DUSSOPT, secrétaire d’État auprès de Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes Publics, dix dirigeants des entreprises de médias audiovisuels publics et privés français.

Cette rencontre aurait permis « aux pauvres patrons » de médias, de remonter les difficultés rencontrées depuis le début de la crise, particulièrement l’effondrement de leurs  ressources publicitaires.
Lors de cette chaleureuse invitation, ont également été évoquées les évolutions législatives et réglementaires attendues du secteur audiovisuel pour accompagner sa modernisation et sa transformation.

 

des aides fiscales à venir

Jugeant que les aides fiscales déjà attribuées aux médias de masse sont insuffisantes, l’ex lobbyiste Edouard Philippe toujours prêt à rendre service, demande que soit mis en place expressément, un crédit d’impôt baptisé pour l’occasion « création »  et destiné à financer les investissements des médias dans les programmes et la création audiovisuels en 2020.

Dans son élan de générosité, le locataire de Matignon (qui devrait bientôt AUSSI être « En même temps » , locataire de l’Hôtel de Ville du Havre), ordonne l’accélération de la modernisation du cadre législatif et réglementaire du secteur audiovisuel, dont le calendrier d’examen au Parlement a été bouleversé par la crise sanitaire. 

Le Premier ministre a confirmé la publication en juillet 2020 du décret assouplissant les règles en matière de publicité et supprimant les jours interdits de diffusion des oeuvres cinématographiques à la télévision. 

De nombreuses annonces qui ont probablement dû réjouir ces hôtes, milliardaires pour la plupart.

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Et Hop ! Voilà les salariés jetés en l’air…

Loi Avia : Le conseil constitutionnel tacle les espoirs du CRIF