in

Le Comité Consultatif National d’Ethique valide la vaccination anti-Covid-19 chez les 5 à 11 ans malgré les risques potentiels de myocardites et d’effets secondaires à long terme du vaccin 

Bonjour à toutes et à tous,
La vaccination anti-Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans se met en place rapidement. L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a autorisé le 25 novembre 2021 l’usage du vaccin anti-Covid-19 ARNm Comirnaty de Pfizer chez les enfants âgés de 5 à 11 ans. (1)
Cinq jours plus tard, le 30 novembre 2021, « la Haute Autorité de Santé rend un premier avis sur la vaccination des enfants de cette classe d’âge et la recommande pour tous ceux qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder et pour ceux vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination. » Comme il s’agit d’un premier avis, d’autres avis devraient être émis. (1)
Suite au Conseil de Défense du 6 décembre 2021, le Premier Ministre J. Castex a annoncé la vaccination des enfants de 5 à 11 ans dits « à risque » à partir du 15 décembre 2021. (2)
Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) a rendu le 16 décembre 2021 un avis favorable à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans sous conditions. « Le CCNE insiste sur le fait que cet avis est rendu dans l’urgence, alors que de  nombreuses incertitudes persistent en ce qui concerne les effets à long terme du vaccin. » Ce comité « insiste sur le fait que cette vaccination des enfants doit être une proposition et non une obligation, et ne doit pas être incluse dans un pass-sanitaire. » « Cette mesure devra préalablement être discutée et approuvée par la Haute Autorité de Santé. » (3) (page 12) 
Comment est-il possible que ce comité dit « éthique » rende un avis favorable à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans compte tenu aussi de ce que la Haute Autorité de Santé a écrit le 30 novembre 2021? A savoir:
La HAS précise que « trois décès directement liés à la Covid-19 ont été recensés chez les enfants âgés de 5 à 11 ans depuis mars 2020. »
« Parmi les complications observées chez l’enfant, les « syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques » (PIMS) sont rares mais graves. »
« Les symptômes prolongés de Covid-19 (« Covid long ») chez les enfants ne persistent pas au-delà de 12 semaines. »
La HAS demande « à éclairer le rapport bénéfice/risque individuel de la vaccination des enfants pour lesquels le risque de survenue de forme sévère ou de décès est faible au regard du risque possible de survenue d’effets indésirables rares (myocardites, péricardites). » (1)
Qui préside le CCNE?
Le Président du CCNE est le Professeur Jean-François Delfraissy qui est aussi Président du Conseil Scientifique sur le Covid-19. Pour ces deux fonctions, il a été nommé par le Président de la République. (4)
C’est très important de savoir qui est le Président de ce CCNE car il porte une responsabilité immense d’avoir présidé à la validation de la vaccination anti-Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans alors que ce conseil avoue sa grande ignorance concernant ce vaccin de Pfizer; en l’occurrence sa totale ignorance sur les effets à long terme. D’autant plus que Jean-François Delfraissy a lui même dit le 8 décembre 2021, lors de son audition au Sénat sur la situation sanitaire:
« Ces vaccins ont une efficacité limitée sur la transmission et l’infectiosité ». (à partir de 11:12:12) « Il n’y a pas de solution miracle ». (à partir de 11:22:19) (5) « Il y a des limites puisqu’on peut être vacciné et être porteur du virus. » (6)
Rappelons que Santé Publique France a écrit le 31 octobre 2021 pour toute la période de la crise du Covid-19: les « hospitalisations chez les enfants âgés de 5-11 ans et de 12-17 ans représent[e]nt respectivement 0,3 % et 0,5 % de l’ensemble des hospitalisations, sans différence entre 2020 et 2021. » (6)
Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) et son Président Jean-François Delfraissy n’auraient-il pas dû prendre davantage en compte leur ignorance sur les effets à long terme du vaccin? N’auraient-il pas dû prendre davantage en compte aussi le risque potentiel de myocardite suite à la vaccination avec le vaccin de Pfizer, chez les enfants de 5 ans à 11 ans?
A ce sujet, voici ce que Pfizer a rédigé dans son rapport sur son vaccin anti-Covid-19 ARNm appelé Cominarty, suite à une réunion de son Comité consultatif sur les vaccins le 26 octobre 2021: https://www.fda.gov/media/153409/download (page 11) 
« Le nombre de participants au programme de développement clinique actuel est trop faible pour détecter tout risque potentiel de myocardite associé à la vaccination. La sécurité à long terme du vaccin COVID-19 chez les participants âgés de 5 à

Written by La rédaction

Le peuple syrien pris en otage par un embargo criminel.

Pass vaccinal: Taubira dit respecter le « choix du gouvernement », défend la vaccination