in

Fuite des cadres à Combat (Matthieu Pigasse)

Combat c’est le nom guerrier trouvé par le banquier Matthieu Pigasse pour rebaptiser son groupe de médias : Inrockuptibles, Radio Nova, Rock en Seine. Mais il y a de moins en moins de combattants.
Voir aus­si : Emmanuel Hoog, portrait

Emmanuel Hoog à la tâche
L’ancien directeur de l’AFP n’a pas une mis­sion facile, relancer un groupe en décon­fi­ture tout en réal­isant des économies (donc des licen­ciements) et en même temps mobilis­er les col­lab­o­ra­teurs sur de nou­veaux projets.
Des col­lab­o­ra­teurs qui pren­nent la poudre d’escampette. En quelques mois (source Let­tre A) sont par­tis le directeur mar­ket­ing, le directeur du développe­ment, le directeur financier et la direc­trice juridique ain­si que celle du numérique.  Et du côté Nova la rédac­trice en chef a rejoint le libéral lib­er­taire Kon­bi­ni alors que le pro­gram­ma­teur musi­cal est sur le départ pour pren­dre la direc­tion de la radio Fip.
Autant dire qu’Emmanuel Hoog se retrou­ve pra­tique­ment tout seul, sec­ondé seule­ment par le nou­veau rédac­teur en chef des Inrocks, Joseph Ghosn venu de Grazia.
Audit extérieur et externalisations
Quand je ne sais pas quoi faire je nomme une com­mis­sion dis­ait Clé­menceau. C’est ce que font les dirigeants de Com­bat en con­fi­ant un audit à des anciens du groupe Mon­dadori pour repenser la struc­ture du groupe qui pour­rait s’appuyer encore plus sur des prestataires extérieurs pour la par­tie tech­nique (maque­tte, numérique, dif­fu­sion) mais aus­si pour une par­tie du con­tenu. Un peu sur le mod­èle de Reworld, guère ras­sur­ant pour les salariés actuels…
Voir aus­si : Matthieu Pigasse, infographie

Written by Observatoire du Journalisme

Qui sommes-nous ? Un groupe de citoyens intéressés par le monde de l’information, son évolution, son influence, aussi ses dérives.
Le quatrième pouvoir est devenu le premier pouvoir. Celui qui fait et défait les réputations. Celui qui modèle l’opinion. Assailli par des milliers de messages, le lecteur, l’auditeur, le spectateur est souvent dans un état de sidération. Nous souhaitons l’aider à prendre du recul, à mieux comprendre d’où vient l’information et comment elle peut parfois être filtrée ou biaisée.
C’est dans cet esprit que nous avons créé l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM). Nous souhaitons que nos lecteurs participent à notre entreprise sous forme collaborative. Proposez-nous des modifications de portraits ou d’analyse de réseaux, des articles sur l’évolution des médias (proposez un article). Contribuez aussi financièrement (aidez-nous).
Avec nous devenez observateurs. Merci, et à tout de suite.
Claude Chollet
Président de l’OJIM

Ciel ! La chaîne Euronews rachetée par « le fils d’un proche de Viktor Orbán »

Un nouveau tombeau gréco-romain contenant 20 momies est découvert à Assouan