in

La Une du Figaro sur Marinetti aux enchères

“La révolution futuriste” fait l’objet d’une vente aux enchères au sein de la réputée maison Sotheby’s. Parmi les objets de curiosité proposés figure le célèbre manifeste du futurisme de Marinetti paru en 1909 dans Le Figaro.
20 février 1909
1909, le monde lit­téraire et diplo­ma­tique par­le encore français. C’est donc en France et en français que Marinet­ti décide de pub­lie son man­i­feste dans le quo­ti­di­en alors dirigé par Gas­ton Cal­mette. Hasards de l’histoire et de la géo­gra­phie, c’est grâce à un action­naire égyp­tien du jour­nal, Mohamed-el-Rachi, que le man­i­feste peut paraître. Marinet­ti né en Égypte a pu compter sur l’appui du richissime et cul­tivé égyp­tien, ami de son père. Le man­i­feste célébrant la vitesse, la jeunesse, répu­di­ant « les musées, les bib­lio­thèques, le moral­isme, le fémin­isme et toutes les lâchetés oppor­tunistes », fera scan­dale, c’était d’ailleurs son objectif.
Parlons argent
Si vous voulez acquérir un des très rares exem­plaires en bon état de la Une du Figaro de l’époque, il faut vous ren­dre numérique­ment chez Sothe­by’s. La Une est estimée entre 8.000 et 12.000 euros. Il faut vous dépêch­er, les enchères seront clos­es le 7 décembre.
Sig­nalons la paru­tion du sec­ond man­i­feste du futur­isme, Tuons le clair de lune ! aux édi­tions Auda Isarn, 2021, 64p, 12 €

Written by Observatoire du Journalisme

Qui sommes-nous ? Un groupe de citoyens intéressés par le monde de l’information, son évolution, son influence, aussi ses dérives.
Le quatrième pouvoir est devenu le premier pouvoir. Celui qui fait et défait les réputations. Celui qui modèle l’opinion. Assailli par des milliers de messages, le lecteur, l’auditeur, le spectateur est souvent dans un état de sidération. Nous souhaitons l’aider à prendre du recul, à mieux comprendre d’où vient l’information et comment elle peut parfois être filtrée ou biaisée.
C’est dans cet esprit que nous avons créé l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM). Nous souhaitons que nos lecteurs participent à notre entreprise sous forme collaborative. Proposez-nous des modifications de portraits ou d’analyse de réseaux, des articles sur l’évolution des médias (proposez un article). Contribuez aussi financièrement (aidez-nous).
Avec nous devenez observateurs. Merci, et à tout de suite.
Claude Chollet
Président de l’OJIM

Chérie, j’ai rétréci L’Express

Australie : l’ambiance dystopique d’un camp de quarantaine décrite par un témoin (VIDEO)