NATIONAL Politique

Le Sénat, cette institution que les progressistes veulent se payer.

L’ancien banquier poudré veut son reich à tout prix, à tel point qu’il ne fait pas que lésiner sur la brutalité sociale pour arriver à ses fins, mais est également prêt à démonter, une à une, chaque institution de la république pour réussir son morbide projet. Alors que le Conseil d’Etat vient de suspendre ce vendredi la circulaire du boucher de Beauvau, limitant l’attribution d’une couleur politique aux candidats aux municipales, on vous sert notre point de vue la stratégie initiale de celle-ci….

Après l’hold up de 2017, vers un coup d’État légal en 2020 ?

Après avoir pratiqué un braquage officiel en bande organisé lors de l’élection présidentielle, en se payant une visibilité médiatique hors norme grâce à ses potes : Patrick Drahi (Libération, L’Express et BFM-TV), Bernard Arnault (Les Échos et Le Parisien, Radio classique.), Serge Dassault (Le Figaro et Le Particulier), Vincent Bolloré (Canal +, CNews, C8, CStar), Xavier Niel (Le Monde, de Télérama, de La Vie, du Courrier international et de l’hebdomadaire L’Obs), Matthieu Pigasse (Les Inrockuptibles), Arnaud Lagardère contrôle le JDD, RFM, Virgin ou La famille Bouygues qui contrôle les chaînes de télévision TF1, LCI, TMC, NT1, HD1. Pour ne citer qu’eux….

Il faut comprendre, que le petit roi savait son siège très instable. Il a donc décidé de recruter les pires individus pour lui servir de majorité à l’assemblée. On trouve parmi ces individus une bonne partie d’imbéciles, mais surtout des individus que ne jouissent que par la vénalité, la veulerie, et l’amoralisme. Donc une fois son troupeau de chèvres bien dociles constitué, Macron 1er pouvait faire passer ses lois en zappant l’opposition ou la représentation nationale puisque les députés de son camp ont tous signé une charte les engageant à ne pas représenter le peuple mais à obéir à sa majesté et à tout signer sans broncher. D’un autre côté voyant les sous-fifres, on se demande comment ils pourraient avoir un QI supérieur à 30 et ne pas obéir. En cela, il faut lui reconnaître que le casting est parfait.

Au delà de cette supercherie, sa majesté a réussi à mettre hors de nuire les marquisats et autres élus locaux en abaissant leurs sources de revenus. Comment? Tout simplement par le cadeau de la taxe d’habitation. Derrière ce cadeau fiscal se cache surtout un déshabillage local et régional pour empêcher l’émergence de leaders locaux suffisamment reconnus (donc ayant suffisamment de budget…) pour avoir l’oreille du peuple. En clair le petit roi a organisé le vide devant elle.

Inutile de rabâcher le fait que tous les grands médias sont aux ordres de plusieurs milliardaires pro macronistes…et donc qu’il n’est pas non plus d’opposition ou de pensée divergente à chercher de ce côté là. Puisque les journalistes intègres sont muselés et que les journaleux, dont la morale ne dépasse pas un déchet canin, ont préfèré la gamelle à l’honneur.

Après avoir passé assemblée, échelon local et presse comme sources de contre-pouvoirs, il ne restait comme « opposition » que le sénat. Mais voilà, le sénat est élu par des grands électeurs, c’est à dire les maires des communes de France. Comme une majorité de communes voient d’un mauvais œil la politique du royaume ; et ce, qu’elles soient de gauche ou de droite : les premières lui reprochant ses cadeaux aux très très riches, les secondes détestant l’internationalisation à outrance se foutant royalement de la culture, de la souveraineté et des valeurs de la république. Bref, ces Maires qui servent plutôt que de se servir, qui ne roulent pas pour Macron et qui ne voteront pas pour des sénateurs aux ordres du petit roi à l’appétence d’un fou.

Mais pas de soucis, le petit marquis a une idée : faire trafiquer les procédures électorales pour ne comptabiliser que les grandes villes là où l’on trouve des bobos dégénérés adeptes de la mondialisation heureuse. Les même blaireaux qui ne savent pas d’où provient un œuf, ni comment on paye un paysan français, mais qui vont nous faire la leçon sur l’agriculture bio en important de la quinoa par cargo depuis le Pérou ce qui pollue 10 fois plus que de cultiver en France et crée de la misère chez nous. Les mêmes chèvres qui soutiennent le CETA…

Et voilà, sitôt les procédures trafiquées, et les bobos hors sol sur-représentés, le sénat deviendra aux ordres du psychopathe décomplexé de son autoritarisme aigu.

Alors quand toutes les institutions sont aux ordres d’un même individu, on appelle ça comment déjà ? Et quand cet individu s’accroche pour durer ça ressemble à quoi ?

Dictat….Chuuuuuuutttttt ! Ne le disons pas trop fort, au cas où les collabos du camp d’en face nous balanceraient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *