in ,

Rachat de l’ASBH : Les émiratis vont-ils la faire à l’envers aux biterrois ?

Depuis plusieurs semaines, c’est le sujet de toutes les passions qui anime les conversations biterroises. Il s’agit du rachat du club de rugby historique de Béziers, opposant le clan Boustatel/Angelotti face à celui des Emiratis/Dominici. S’il était sur le point de se concrétiser à l’avantage des derniers, il semble y avoir un nouveau un rebondissement dans ce dossier… un de plus ?

Peu après le déconfinement, Christophe Dominici a annoncé un projet d’envergure pour le club de rugby de Béziers évoluant en proD2, qu’il prétend pouvoir faire jouer au plus haut niveau national rapidement, avant de briller sur la scène Européenne. Affirmant que ses investisseurs Emiratis, avaient les moyens de faire venir quelques uns des « meilleurs joueurs du monde » pour parvenir à cet ambitieux objectif. Pour se faire, selon l’ancien 3/4 de l’équipe de France, les Emiratis serait prêt à injecter plus de 7 millions d’Euros dans le projet. Une nouvelle globalement accueillie avec un fort enthousiasme chez les supporteurs rouge et bleu, qui rêvent de faire revivre la belle époque du club biterrois.

Mais bien entendu, l’actuel actionnaire majoritaire du club, Louis-Pierre Angelotti, ne comptait pas se faire voler la vedette aussi facilement par les émiratis. Ce dernier a présenté, un contre-projet incluant l’ancien président du Stade Toulousain René Bouscatel.  Cette dernière proposition fut acceptée par les présidents actuels du club (Pierre-Olivier Valaize, Cédric Bistué) et la majorité des actionnaires. Préférant un vrai projet, biterrois, concret et réaliste, porté par le promoteur immobilier Angelotti, qui a fait appel à monsieur René Bouscatel, dont l’expérience et l’expertise ne peuvent être contestées ». Comme l’indique La Dépêche du Midi dans un article publié le 24 juin dernier.

Cette décision a énervé Christophe Dominici, qui ne s’attendait pas à cette décision, alors qu’il s’est très investi dans le dossier :

Angelotti se retire "finalement"... Dominici rappelé par le club de béziers

Alors que le club venait d’annoncer, avoir validé l’option Bouscatel/Angelotti, Monsieur Angelotti dit avoir « subi de graves injures et des menaces inacceptables et insupportables » et déclare donc renoncer à son projet de reprise du club, rouvrant la voie au rachat par les investisseurs émiratis et Christophe Dominici.

 

LA DNACG N'A TOUJOURS PAS REÇU LES DOCUMENTS DES REPRENEURS ÉMIRATIS

Interrogé par RMC Sport, la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion a assuré n’avoir toujours pas reçu le moindre document des repreneurs émiratis, et de leur représentant Christophe Dominici, «Nous n’avons absolument rien reçu de la part des repreneurs», a indiqué le président de la DNACG, Dominique Debreyer, ce jeudi matin. Sur des éléments parus dans la presse, évoquant 30 millions d’euros déposés en séquestre et devant la DNACG, je n’ai pas vu l’ombre pour l’instant d’un bout de dossier. Pour le moment, je ne peux rien étudier, car nous n’avons rien à la DNACG, pas un bout de dossier, de protocole, de vision…» La vente était censée se conclure en début de semaine. Cette révélation pour le moins surprenante, risque de devenir désormais inquiétante, sachant que le principal actionnaire a claqué la porte…

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Saison 2020 : Mission « SURVIVOR » pour les professionnels du tourisme

Municipales 2020 : A Pézenas, les petits ruisseaux ont fait élire Rivière !