AGDE ÉLECTIONS MUNICIPALES : LA MI-TEMPS DE LA CAMPAGNE

AGDE ÉLECTIONS MUNICIPALES : LA MI-TEMPS DE LA CAMPAGNE

Même si le froid est en train de s’installer sur notre archipel où il fait bon y vivre comme dirait l’autre, que les jours raccourcissent, que le ciel est bas, cette année on s’en fou, c’est campagne électorale pour tous ! Grand moment de divertissement qui a débuté au mois de septembre : on se chamaille, on se clash, on se taille… Au cas où vous seriez passé à côté, je vous ai préparé un ti débrief pour vous remettre à la page !!!

AGDE EN COMMUN : Le commun des mortels

Encore dans le marathon et déterminée à le finir, la liste citoyenne a annoncée officiellement son entrée campagne par une conférence de presse fin de semaine dernière. Thierry GAUBERT le porteur de projet, a mouillé le maillot et ne s’est pas économisé pour faire la promo du projet collectif. Le sénior de l’équipe qui a de la détermination à revendre n’est pas à court d’argument pour déshabiller le palmarès social du maire sortant : manque de logements sociaux, précarité de l’emploi, lieux communs de convivialité quasi inexistants, cœur de ville à l’abandon (…), rien n’est épargné à la municipalité d’un point de vue de gauche. L’objectif est clair, il faut réveiller la belle endormie en lui redonnant du souffle et de l’énergie par des axes de développement clés que sont l’économie, l’écologie, la citoyenneté et la solidarité.

Si l’économie est un dossier complexe pour notre territoire,  la liste pourra compter sur l’expérience de Jacques DIGOIN pour inclure dans le projet municipal des mesures viables et efficaces, selon ce chef d’entreprise ; il faut fédérer les compétences et investir dans la formation avec une équipe dédiée à la création d’emploi.

C’est au tour du charismatique porte parole de prendre le relais, Richard REY chargé de la citoyenneté et fervent défenseur de la Démos Kratos (le pouvoir du peuple) fidèle a ses habitudes n’y va pas par quatre chemins pour présenter les objectifs fixés.

« C’est à vous les Agathois de prendre les choses en mains, n’attendez pas les sauveurs qui ne sont là que pour leur gueule. Agde est un bien commun et tous ceux qui rejoignent notre démarche sont là pour servir la ville et toute la population, les idées seront mises en débat et seront votées dans chaque atelier pour donner corps à un projet commun. »

Richard REY porte parole de Agde en Commun (conférence de presse de 29/11/2019)

Enfin, c’est aux journalistes de poser les questions et nous avons pour vous sélectionné la plus pertinente :

Pourrait-il y avoir un rapprochement avec la liste de Thierry NADAL et la votre, entre le premier et le second tour ?

« Nous ne sommes pas fermés à la discussion, cependant c’est à conditions que Thierry NADAL s’engage sur honneur à ne pas soutenir lors des sénatoriales, un candidat de la république En Marche ou tout autre candidat qui serait pour la baisse des dotations aux municipalités. »

Richard REY porte parole de Agde en Commun (conférence de presse de 29/11/2019)

Puis Richard REY conclu malicieusement :

 « Mais surtout Monsieur Nadal devra accepter d’appliquer notre programme, et à partir de ce moment là, il pourra venir nous rejoindre lorsque nous serons devant lui après le premier tour.»

Richard REY porte parole de Agde en Commun (conférence de presse de 29/11/2019)

Le ton est désormais donné. A bons entendeurs…

THIERRY NADAL : Viens voir le Docteur, non n’ai pas peur !

Samedi 23 Novembre sous un soleil généreux, Thierry NADAL et son équipe inauguraient le local de campagne de la liste Juste, Verte et Sûre.

Alors que plus de deux cents Agathois se sont déplacés pour l’occasion, le Docteur NADAL prend le micro et commence son discours par des propos qui ne vont pas réchauffer les nombreux soutiens présents. En effet l’orateur révèle que beaucoup de personnes qui likent ses publications sur les réseaux sociaux subissent des pressions et qu’en même temps il s’inquiète du nombre anormalement élevé de procuration de vote dans notre ville en insistant sur le fait que notre démocratie locale est en jeu. Il va même jusqu’à tenter de rassurer le public en leurs disant « n’ayez pas peur de venir ! ».

Mais qu’on se le dise, ce n’est pas les intimidations qui vont décourager les colistiers et l’équipe de campagne qui auront à eux seuls distribués, selon Monsieur NADAL, pas moins de 20 000 tracts dans notre ville d’Agde qui compte moins de 14 000 ménages selon l’INSEE, mais c’est sans compter sur les résidences secondaires qu’il faut aussi tracter. On ne lésine donc pas sur les moyens pour gagner la Mairie chez la Nadaliste. De plus, le candidat est volontariste et il le revendique.

« Etre Maire ce n’est pas une profession, c’est une mission et je garderai une partie de mon activité professionnelle. »

Thierry Nadal (Inauguration de son local de campagne le 23/11/2019)

(Si beaucoup lui reprochent une incompatibilité d’agenda d’autres y voient un intérêt financier puisque les indemnités qu’il percevrait s’il est élu Maire seraient largement inférieure en comparaison de sa rémunération actuelle.)

Viens ensuite le bilan accablant de la municipalité dont se plaignent auprès de Monsieur NADAL les Agathois :

« Notre centre ville  se meurt, notre ville perd son âme, on bétonne nos espaces naturels, le prix de l’eau a explosé et tant d’autres choses, notamment le raccourcissement de la saison touristique qui pose un problème pour l’emploi. A tous cela il fallait que l’on propose un projet.»

Thierry Nadal (Inauguration de son local de campagne le 23/11/2019)

Même s’il a contribué quelques temps au second mandat de Gilles D’Ettore, le candidat souhaite s’inscrire dans le renouveau. Et il y a une chose qui agace particulièrement Thierry NADAL, ce sont les étiquettes politiques que l’on cherche à lui coller derrière le dos et il le martèle :

« Notre parti c’est vous, notre parti c’est celui qui nous rassemble, notre parti c’est Agde ! »

Thierry Nadal (Inauguration de son local de campagne le 23/11/2019)

Après ces mots, un moment d’émotion envahi  la foule et alors, le public composé de personnalité du parti radical de gauche, du modem, du PS et de LaREM applaudissent chaleureusement celui qu’ils soutiennent.

Il poursuit son discours en assumant vouloir construire des logements sociaux pour une certaine catégorie de la population, mais en même temps il veut dire stop à la bétonisation et fera d’ici 6 ans du Cap d’Agde la première destination verte de la région Occitanie. Le challenge paraît ambitieux mais une chose est sûre, si Monsieur NADAL est élu, le fameux Petit Bois sera un espace classé boisé et dans les cantines de la ville des aliments issues des producteurs locaux (qu’il faudra trouver), seront servis dans les assiettes des petits Agathois.

Aussi, Thierry NADAL souhaite changer l’image de la ville. Il ne veut plus de reportages polémiques sur notre ville, il fait comprendre que ce n’est pas bien d’en parler. Il ne veut plus des sourires coquins quand on parle du Cap d’Agde. Ce qu’il veut c’est une nouvelle offre de santé,  peut être veut-il convertir le village naturiste en centre hospitalier ?Nous serons attentifs lors de la présentation de son programme.

Enfin la chute du discours se veut fédératrice :

« C’est avec vous que nous allons faire de notre ville, une ville Juste, Verte, et Sûre. Ce projet nous allons le porter ensemble jusqu’à la victoire, ce projet ce sera la victoire d’Agde, ce projet ce sera celui des Agathoises et des Agathois, ce projet c’est le votre ».

Thierry Nadal (Inauguration de son local de campagne le 23/11/2019)

Un slogan qui rappelle celui prononcé par le Président Emmanuel MACRON en 2017, souhaitons lui autant de popularité…

GILLES D’ETTORE : l’homme qui était partout.

S’il y en a un qui ne fait pas de vague et ne se mouille pas trop en pleine campagne électorale, c’est bien Gilles D’Ettore le maire sortant qui ne manque pas une occasion de pouvoir participer à un évènement qu’il soit associatif, sportif ou culturel. Gilles D’Ettore a des amis et des soutiens et il ne s’en cache pas n’en déplaisent à ses détracteurs. Et comme apparemment, il adore inaugurer, nous nous posons sérieusement la question suivante, Gilles D’Ettore va-t-il finir par inaugurer la Cathédrale Saint Etienne construite il y a presque 900 ans ?

Mais Gilles D’Ettore n’est pas seulement qu’un bon communiquant, il est aussi un fin stratège politique qui sait utiliser la force de ses concurrents pour la tourner à son avantage. Ce dernier n’a même pas besoin de descendre dans l’arène pour cela, ses guerriers entrent peu à peu dans la campagne électorale et chacun à un rôle bien déterminé. La preuve en est avec cette polémique lancée par un des ses acolyte qui est en train d’enfler, mettant en garde ses concitoyens sur le fait qu’il soit  très difficile de pouvoir être médecin et maire d’une ville de plus de 300 000 habitants en plein cœur de la saison. Les soutiens de Thierry NADAL ont beau sortir les rames pour justifier le contraire, leurs arguments n’ont pas l’air de convaincre les Agathois.

Pendant ce temps là, le Dieu de la diversion fait lui même le bilan de ses trois mandats, en politique de santé et donne quelques pistes pour relancer l’attractivité comme la possible construction d’une maison médicale en cœur de ville. Gilles est habile et il vient une nouvelle fois de nous le prouver.

A force de faire tourner la tête de liste du renouveau, Gilles D’Ettore va-t-il finir par rendre le Docteur maboul d’ici la fin de la campagne, et ce dernier finira t’il par s’allier avec le premier avant le premier tour. En tout cas ils ont de nombreuses opportunités de pouvoir en débattre tant les deux anciens collaborateurs semblent proches à voir la présence quasi systématique de Thierry NADAL lorsque Gilles D’Ettore apparaît publiquement.

Jean Louis COUSIN : Et trois générations plus tard, arrive un gentleman !

Il est souriant, élégant, avenant, empathique et casse les clichés. Candidat des Droites, Jean Louis COUSIN Délégué Département de l’Hérault du Rassemblement National et Agathois depuis plus de vingt ans, semble survoler le débat électoral. En fait, l’homme est en campagne depuis trois ans déjà, plus exactement depuis sa nomination en 2015 en qualité de responsable du Front National au canton d’Agde. Dépareillant avec l’ex-représentant local, le chef d’entreprise reflète l’évolution de trois générations du parti politique qu’il représente, moderne et visionnaire Monsieur COUSIN connait parfaitement la situation socio économique de ville d’Agde dont il a arpente les rues depuis plusieurs années pour aller au contact des Agathois.

Personnage influent et doté d’un large réseau de dirigeants d’entreprises, le candidat du rassemblement des droites  ne manquera pas de contacts pour relancer l’entreprenariat dans la première station balnéaire d’Europe. Amoureux de la mer, ce spécialiste du nautisme et de la pêche n’a rien à prouver en ce qui concerne son attachement à la protection de l’environnement.

La liste qu’il présentera en début d’année prochaine s’est construite à partir de compétences afin de répondre avec rapidité et efficacité au défi qui pourrait attendre l’équipe dés le mois de mars 2020.

Si tous les voyants sont au vert pour Jean Louis COUSIN, aura-t-il suffisamment de poids électoral pour battre seul Gilles D’Ettore, et si ce n’est pas le cas pendant le second tour, d’autres auront-ils le courage de s’allier pour l’intérêt général ? Cette éventualité doit probablement courir dans la tête de certains candidats, quoi qu’il en soit l’avenir nous apportera une réponse…

En attendant  le Délégué Départemental de L’Hérault du RN continue de bosser sur le territoire et vient de frapper un grand coup qui a certainement fait trembler le bureau du maire sortant de Sète. Le candidat du Rassemblement des Droites Agathoises est parvenu à convaincre Sébastien PACULL des Républicains qui a préféré choisir le divorce politique avec François Commeinhes plutôt que jouer de la flutte avec LaREM, de le rejoindre pour construire une union des droites. Au-delà de l’évènement  médiatico-politique, ce rapprochement pose la première pierre d’une alternative souhaitée par la majorité des héraultais.

Tout le monde l’aura compris que si le duo venait à remporter les élections municipales, ce serait une énorme opportunité pour les communautés d’agglomérations respectives de pouvoir relancer l’économie à l’échelle du territoire…

******** bonus *********

gégé et les étourneaux !

Enfin, parce qu’au fond j’aime bien nos personnalités politiques locales, je voudrais rendre un service à un Agathois qui est en apparence très ennuyé par les étourneaux ! Si quelqu’un peut aider notre conseiller municipal Gérard REY…

Alexandre LARREY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *