in

« Petite fille », un gênant documentaire sur Sasha, huit ans et transgenre, est diffusé sur ARTE ce soir en prime-time…

Le documentaire «Petite Fille» de Sébastien Lifshitz raconte l’histoire d’une enfant transgenre de huit ans, Sasha.

Le documentaire «Petite Fille» de Sébastien Lifshitz raconte l’histoire d’une enfant transgenre de huit ans, Sasha. Pour l’artiste et sa productrice Muriel Meynard, cette œuvre d’art est une «lutte politique et sociale»…

Pendant les heures de grande audience d’Arte, « Petite fille » est un événement spécial. En règle générale, les longs métrages de ce format ne seront jamais projetés dans ce film de niche. La productrice Marianne Muriel Meynard a déclaré: « Notre objectif avec Arte est d’attirer le plus de monde possible pour augmenter la visibilité. »

Diffusé le mercredi 2 décembre, le film raconte l’histoire de Sasha, un jeune garçon qui veut être une fille. Sa mère Karine, fait les démarches nécessaires auprès d’organismes pour permettre à son enfant de huit ans le changement de sexe.

Cette mère explique au médecin généraliste qu’elle désirait à tout prix avoir une fille durant sa grossesse et qu’à sa naissance, elle était « très déçue d’apprendre que Sasha, c’était un garçon ». La pédopsychiatre Anne Bargiacchi, de l’hôpital Robert Debré, réfute ses doutes en lui affirmant que son enfant est atteint d’une dysphorie de genre.  Et que, « c’est comme ça » – l’hôpital a créé en 2013 une unité dédiée aux enfants et travaille quotidiennement avec les associations militantes pro-transgenres.

Lire l’intégralité de l’article sur Marianne

Comments

Leave a Reply
  1. L’adjectif qualificatif que vous avez choisi d’utiliser dans le titre de votre article est lui-même extrêmement « gênant ». Le sujet est complexe, c’est une évidence mais finalement plus pour certains adultes ancrés dans leurs certitudes. Vous auriez utilisé le terme « interpellant », cela en aurait été, à mon sens, plus juste. Plus neutre, moins « jugeant » , comme disent les jeunes d’aujourd’hui. Le terme choisi est profondément blessant et regrettable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Emmanuel Macron ski àLa Mongie avec son ami Benalla (Photo: Closer).

Interdiction de ski : La dictature tout schuss du “petit roi” s’accélère !

RICHARD LISCIA • Vaccin : une logistique énorme