Ouverture des bars et restaurants : voici les règles à respecter !

Ouverture des bars et restaurants : voici les règles à respecter !

Alors que beaucoup de français attendent avec impatience de pouvoir s’installer en terrasse devant leur boisson ou leur plat préféré, les professionnels des hôtels, cafés et restaurants, s’activent pour être fin prêts le 2 juin. Et pour pouvoir ouvrir, ils ont fait le maximum, Croyez nous ! Le groupement national des indépendants de l’hôtellerie et de la restauration dont Didier Chenet est le président a concocté un protocole aux petits oignons…

A l’heure où nous écrivons, tous les indicateurs sont au vert pour une ouverture des bars et restaurants le 2 juin 2020 après plus de 10 semaines de fermeture consécutives. Ce jeudi, Édouard Philippe doit annoncer les conditions et restrictions lors de cette phase 2 de déconfinement. Toutefois, les professionnels indépendants ont déjà préparé leur plan de déconfinement abouti après un long travail de recherches et de consultations. C’est Sébastien Bazin l’actuel PDG du groupe hôtelier Accord qui a été chargé de la coordination.

Cependant un point majeur de blocage subsiste. Il s’agit de l’administration souhaitant imposer dans les établissements une distanciation sociale de 4 m². Les restaurateurs et cafetiers s’opposent catégoriquement à cette forte contrainte et prônent le respect d’une distanciation sociale d’un mètre et le port du masque pour le personnel dès lors que cette distance d’un mètre pourrait ne pas être respectée, notamment à l’occasion du service. 

Malgré cette incertitude le groupement d’indépendant a souhaité transmettre le protocole à l’ensemble de la filière ; qui a tout de même fait l’objet d’une consultation des organisations syndicales de salariés et d’une validation par la Direction Générale de la Santé et la Direction Générale du Travail.

Une organisation de travail a strictement appliquer dans chaque établissement

Dans le protocole de 16 pages dont les mesures sont parfaitement détaillées, le gérant aura une méthode d’organisation précise à mener. Il devra d’abords nommer un référent, qui peut être lui ou bien un des employés. Ce derniers aura la responsabilité de s’assurer que tous les moyens sont mis en œuvres pour garantir la sécurité des équipes. Chaque jour, un point devra être fait entre la direction et le référent. L’objectif de ce RDV quotidien permettra de s’adapter à l’évolution de la situation (stock de masques, stock de solutions désinfectantes, nombre de cas suspects ou avérés au sein des équipes, respect des consignes…).

Les équipes seront formées à l’application du protocole sanitaire par un guide qui précise les modes opératoires qui devront être respectés par le personnel dans chaque zone de l’établissement pour assurer les gestes barrières, les règles d’hygiène, la distanciation sociale et la gestion des cas suspects.

Lors de leur présence dans l’établissement, les salariés devront respecter les règles de distanciation sociale selon le poste qu’ils occupent. Les équipes hôtelières porteront un masque approprié. 

Pour le personnel de salle et de restauration, il est prévu un lavage de mains/au gel toutes les heures, ou le port de gants blancs (avec lavage des mains dans ce cas également). 

En ce qui concerne, les personnes derrière un comptoir, leur protection sera assurée via un écran visière. Dans les cuisines, il est prévu un lavage de mains toutes les 30 minutes (ou le port de gants). Le port de charlottes sera obligatoire ainsi que le port d’un masque approprié.

Une hygiène irréprochable

Hormis la fréquence de nettoyage des mains qui sera significativement augmentée, des mesures de précaution seront mises en place pour éviter toute contamination :

Les flux entrants (blanchisserie, produits alimentaires …) et de façon générale l’ensemble des produits livrés à un établissement, devront être nettoyés sur une zone dédiée avant de rentrer et d’être stockés dans l’établissement.

Les flux sortants (linge, gestion de déchets ..) ne devront pas croiser les flux entrants et leur stockage doit se faire dans des espaces différenciés.

Chaque établissement devra documenter un plan de nettoyage et de désinfection des surfaces en fonction des lieux, des équipements de travail, des poignées de portes et boutons, zones de paiement, rampes d’escalier, mobiliers matériels, etc.

La fréquence du nettoyage des surfaces, équipements, ustensiles et supports sera augmentée par rapport à la normale. Pour les cafés, bars et restaurants, un nettoyage devra être effectué à la fin de chaque service de table.

La clientèle mise à contribution

Les clients devront eux aussi faire des efforts et s’adapter à un accueil malheureusement plus contraignant. Les clients des cafés, bars et restaurants devront donc porter un masque, sauf lorsqu’ils sont à table.

Les règles de distanciation sociale seront basées sur 1 mètre linéaire entre 2 tables de convives constituées ou via des écrans entre tables. Pour les groupes, les tables seront limitées à 10 personnes et ne seront servies que par une seule personne en même temps.

Enfin, des mesures d’espacement entre les personnes seront précisées via affichage, marquage au sol et consignes orales dans chaque zone d’attente (entrée, accueil, réception, commande, réception de commande, paiement, toilettes, zones de divertissement….), afin de guider le client.

Partagez l'info...

Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *