in ,

L’expropriation culturelle – le cas Jordana/Yseult, par Pierre-Yves Rougeyron

De quoi la reprise de « Ne me quitte pas » de Jacques Brel par Camélia Jordana et Yseult est-elle le nom ?… Pierre-Yves Rougeyron vous propose son analyse dans laquelle il développe la notion d’expropriation culturelle.

➡️ Abonne-toi, camarade ! 👉 https://bit.ly/2V0srSb

Active la 🔔 pour ne manquer aucune vidéo.

Retrouve-nous également :

​ _______________________

📜 Pour suivre notre actualité, inscris-toi à notre lettre privée via notre site : https://cerclearistote.com/

_______________________

📚 Pour approfondir les sujets traités dans nos vidéos :

_______________________

_______________________

❓ Tu es un expert et :

  • ➡️ Tu souhaites contribuer à nos publications ? ✍
  • ➡️ Tu souhaites intervenir lors de nos conférences ? 🎤 ► Alors écris-nous : cerclearistote@gmail.com

Written by Cercle Aristote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Indiquer l’origine du lait sur l’étiquette n’est plus obligatoire, juge le Conseil d’État

Trafic international: Le Qatar, trafic d’armes, financement du terrorisme, un espion et quelques traîtres