in ,

Le ministre qui interdit l’hydroxychloroquine par « précaution », ne voit aucun inconvénient à vacciner avec AstraZeneca

Alors que le Danemark, la Norvège et l’Islande ont suspendu ce jeudi « par précaution » l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, la France a décidé de poursuivre ses injections

Olivier Véran, lors de son point presse du 11 mars 2021 / AFP

Il n’y a “pas lieu de suspendre” les injections du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca en France, a jugé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran, contrairement à ce que trois pays nordiques ont décidé par précaution le temps de statuer sur d’éventuels effets indésirables.

Le bénéfice apporté par la vaccination est jugé supérieur au risque à ce stade ”, a déclaré Olivier Véran dans son point hebdomadaire sur la situation sanitaire.

Ainsi la France ignore les mesures de précautions prise par le Danemark, la Norvège et l’Islande qui eux ont pris la décision inverse en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, mais ce risque n’est statistiquement pas plus fort chez les patients vaccinés avec AstraZeneca que chez les autres, selon Olivier Véran.

Olivier Véran sur “les risques” de l’utilisation de l’hydroxychloroquine

Le 5 novembre 2020 ce même ministre de la Santé, Olivier Véran, tenait un point presse sur la situation de l’épidémie de Covid-19 en France. Il fût à ce moment là interrogé sur l’interdiction de l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le traitement du coronavirus..

Une interdiction contre laquelle le professeur Didier Raoult s’était insurgé. Le directeur de l’IHU Méditerranée Infection avait annoncé dans une vidéo qu’il avait déposé un recours devant le Conseil d’Etat et qu’il avait décidé d’attaquer directement en justice le directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Mais le ministre de la Santé avait balayé ce recours d’un revers demain jugeant qu’il y avait des risques et que les responsabilités étaient lourdes à porter. Extrait de sa conférence de presse :

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

MÉDIA COLLABORATIF : Après son lancement explosif, Blast risque t’il d’imploser?

Des psychologues s’alarment de l’impact du port du masque sur l’apprentissage de la parole chez les enfants