in ,

La quatrième vague arrive… Et elle sera jaune

Alors que la Covid-19 met à mal les libertés individuelles et impacte psychologiquement les Français, les gilets jaunes refont surface. Petit à petit, ils se restructurent, reprennent leurs points de rencontre et se préparent à une grande mobilisation nationale à partir du 1er mai.

Prés de 2 ans et demi après le premier acte des gilets jaunes, le 17 novembre 2018, les Gilets Jaunes se préparent à faire revivre ce mouvement social et populaire. Boostés par la situation sociale et politique de la France en pleine crise sanitaire, nombreux de Gilets jaunes, qui étaient passés à “autre chose”, se préparent à ressortir dans la rue. L’élément déclencheur est la dérive autoritaire du gouvernement dans sa gestion de la crise sanitaire.

Depuis le début de la pandémie, les indépendants, les commerçants et les restaurateurs font les frais de cette gestion catastrophique et ils pourraient être nombreux à rejoindre les points de blocages durant les prochaines semaines, alors qu’au moment du mouvement, ils étaient plutôt contre ces actions.

Ainsi, depuis quelques jours, les Gilets jaunes reprennent position dans leurs QG, souvent où ils avaient l’habitude se retrouver. Mais cette tendance s’est surtout confirmée ce samedi, avec plusieurs dizaines de mobilisations par petits groupes sur l’ensemble du territoire.

Le 1er mai 2021 pourrait être le point de basculement

Le 17 novembre 2018 marque le début des manifestations des « Gilets jaunes » dans toute la France. Ce mouvement, dont la constitution est le résultat d’une agrégation de différentes colères sociales au cours de l’année 2018 – avec comme élément déclencheur la hausse des prix des carburants – a la volonté de montrer au gouvernement les difficultés économiques et sociales de nombreux Français. 

La manifestation du samedi 17 novembre voit un nombre important de « Gilets jaunes » défiler à Paris et dans toute la France, soutenu par prés de 75% des français.

Plus de 5000 rassemblements ont lieu sur tout le territoire, en métropole comme dans l’Outre-Mer. Les « Gilets jaunes » bloquent de nombreux ronds-points, un acte qui deviendra l’un des symboles du mouvement.

Si au fil du temps le mouvement s’est effiloché pour diverses raisons, le 1er mai 2021 pourrait être un nouveau 17 novembre 2018 et la mobilisation pourrait être beaucoup plus importante. Effectivement, la France est actuellement comme une cocotte-minute, les français se regardent les uns les autres et il n’en faut pas beaucoup pour que vole le couvercle.

Auparavant, les Gilets Jaunes avaient pour habitude de s’organiser sur facebook ou Twitter, cette fois-ci les choses sont différentes. Car après avoir subi une censure de masse, ils sont montés en compétences en ce qui concerne l’utilisation du numérique et savent aujourd’hui identifier et surtout comment contourner les systèmes de surveillance.

Il faut donc s’attendre à une très très forte mobilisation ce 1er mai 2021, à Paris et en régions. Plusieurs actions sont en cours de préparations sous différentes formes. À suivre…

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Pierre Yves Rougeyron | Bill Gates: fausse générosité, vrai délire

La Capsule #41 – Êtes-vous un cobaye ?