in ,

Effets secondaires: Totalement laissée à l’abandon, Kristie lance un appel à l’aide dans cette vidéo.

Caroline du nord, Kristi Simmonds, infirmière diplômée, souffre d’effets secondaires neurologiques après avoir reçu la vaccin à ARNm de Moderna le 19 janvier 2021.

Kristi Simmonds est une infirmière qui aime son travail, aime ses amis et sa famille, aime ses patients et aime sa vie. Elle a décidé de recevoir le vaccin COVID, dans l’espoir de protéger sa famille, ses patients, et pour démontrer à ses collègues que le vaccin est sans danger. Malheureusement, elle n’aurait pas dû.

Effectivement, l’infirmière a reçu le vaccin Moderna COVID le mardi 19 janvier, puis deux jours après, le jeudi 21 janvier, elle était hospitalisée pour une grave réaction allergique. Sa gorge et sa langue ont enflé au point d’avoir du mal à respirer.

Après une série de soins, elle a été renvoyée chez elle et on lui a dit de suivre un traitement jusqu’à ce que l’enflure se résorbe. Après quatre jours de repos, elle a pu enfin se remettre au travail le mardi 26 janvier.

En plus de se sentir un peu plus fatiguée que d’habitude, elle a fait une journée complète de travail, est rentrée chez elle en voiture et a commencé sa routine habituelle du coucher vers 21 heures. Et c’est là que tout à basculé.

Elle a commencé à avoir des mouvements musculaires incontrôlables, des convulsions corporelles et une douleur extrême sur tout le corps. Son mari l’a conduite aux urgence, où elle a dû être soulevée de son véhicule et placée dans un fauteuil roulant pour être emmenée à l’intérieur, car elle n’avait aucun contrôle sur ses bras ou ses jambes. Depuis plusieurs jours elle tremble et elle a lancé un appel à l’aide et une cagnotte pour couvrir ses frais médicaux.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Dictature sanitaire : Que sommes-nous en train de vivre ?

Entre le vaccin Spoutnik V, et l’affaire Navalny, l’Europe reçoit une leçon d’humilité.