in

Des psychologues s’alarment de l’impact du port du masque sur l’apprentissage de la parole chez les enfants

Que cela soit à la crèche, avec leurs “nounous” ou assistantes maternelles, les enfants de 0 à 3 ans voient actuellement leurs efforts pour apprendre à parler et à décoder le langage corporel considérablement affectées par la généralisation du port de masques. Des psychologues ont signé lundi une tribune dans le Figaro pour alerter des conséquences du port du masque sur divers aspects du développement des enfants.

L’acquisition du langage et de la sociabilité sont en péril

Des eminences de la neuropsychiatrie comme Boris Cyrulnik , président de la commission pour les « 1 000 premiers jours » , ont signé ce texte qui plaide pour une vaccination prioritaire du personnel de la petite enfance et sur l’instauration de moments sans masque à l’extérieur.
“Priver le bébé de plus de la moitié du visage de son interlocuteur plusieurs heures par jour entraîne un risque d’incompréhension relationnelle”  expliquaient Célia du Peuty, psychologue clinicienne, APHP et Anna Cognet, psychologue clinicienne, enseignante à l’École des Psychologues Praticiens dans une autre tribune publiée en mars 2020 . L’altération de l’identification des émotions, l’insécurité, une entrave dans le développement de la communication orale, ou même une tendance à l’immobilité du visage peuvent être des conséquences liées à ce phénomène.

Quelles alternatives?

Ces professionnels proposent notamment de réduire le temps de port du masque du personnel, tout en maintenant une distance de sécurité suffisante  afin que les enfants puissent identifier et associer un visage connu à un visage masqué, à une voix, observer des mimiques, des sourires, imiter les mouvements des lèvres, etc. Le port de masques transparents pourrait aussi pallier ce risque de sous-développement chez les plus petits.

Written by France Soir

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le ministre qui interdit l’hydroxychloroquine par « précaution », ne voit aucun inconvénient à vacciner avec AstraZeneca

Projet de vaccination obligatoire des soignants : lettre ouverte du Dr Amine Umlil au Ministre des solidarités et de la santé