in

Corruption: Le PCC utilise des dîners privés et des voyages rémunérés pour influencer les médias et les politiciens selon une journaliste d’enquête

Le régime chinois utilise des dîners privés et des voyages payés pour inciter des médias et des politiciens à produire des reportages ou politiques en sa faveur, selon Natalie Winters, une journaliste d’enquête du National Pulse.

« Nous avons découvert qu’une organisation appelée la China – United States Exchange Foundation [CUSEF] (Fondation des échanges sino-américains) […] cherche spécifiquement à exclure et à neutraliser toute opposition au Parti communiste chinois [PCC], et cible incontestablement les élites occidentales pour promouvoir des politiques faisant avancer les objectifs du Parti communiste chinois », a déclaré Mme Winters lors d’une entrevue sur Crossroadsun programme d’Epoch Times.

Mme Winters a souligné que la CUSEF a été identifiée à plusieurs reprises par le gouvernement américain comme travaillant avec le Département du travail sur Front uni par la Chine, un affilié du comité central du PCC.

La CUSEF a été créée en 2008 à Hong Kong, décrite comme « une fondation indépendante, à but non lucratif et non gouvernementale engagée dans la conviction qu’une relation positive et pacifique » entre la Chine et les États-Unis.

« Ils payaient des journalistes, des reporters, des rédacteurs en chef de pratiquement tous les médias occidentaux – Newsweek, même Fox, CNN, Washington Post – tous ces médias qui aiment nous faire la leçon sur l’intégrité journalistique, pour qu’ils se rendent en Chine afin de visiter non seulement des installations militaires, visiter Huawei, rencontrer des responsables du Parti communiste chinois », a déclaré Mme Winters.

« Et en échange, lorsque vous lisez les documents déposés en vertu de la loi sur l’enregistrement des agents étrangers, vous constatez qu’ils ont été contraints de fournir essentiellement une ‘couverture favorable’ et de ‘diffuser des informations positives’ concernant la Chine », a-t-elle ajouté.

Mme Winters a souligné que ces activités ont été aidées et encouragées par des sociétés occidentales de lobbying, en particulier BLJ Worldwide.

Written by The Epoch Times

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Vaccinations : Le gouvernement devant le Conseil d’Etat pour son partenariat avec Doctolib

MACRON, MCFLY ET CARLITO : DES FAITS TROUBLANTS DERRIÈRE L’OPÉRATION DE PROPAGANDE