in , , ,

Bientôt en France : l’ordre moral !

Mercredi 15 janvier, le « petit prince » ou le « petit président » (suivant le côté que l’on a choisi), est allé souhaiter « la bonne année » à la liberté de la presse. Si si,pour ceux qui se le demandent, il paraîtrait qu’elle existe encore la garce. Lors de cette opération de communication et fidèle à son habitude, l’opportuniste, en a profité pour faire savoir aux français que très prochainement le gouvernement décidera du contenu de l’information qu’ ils devront recevoir, parce qu’ils ne sont pas très « fut fut » comme le dirait un bobo à Manu…

Journalistes, la DGSI vous embrasse aussi !

Cette année, l’opération de com’ était un peu plus tendue que d’habitude. Il faut dire que le marquis poudré a la fâcheuse tendance à être parfois capricieux et n’a pas hésité à faire du envoyer du gaz et des bignes (via le boucher de Beauvau), aux journalistes qui se trouvaient par là, dans les manifs des gaulois réfractaires .

Surtout le fluet de l’Elysée, n’apprécie pas que l’on vienne mettre le nez dans ses « affaires », notamment en ce qui concerne les affaires extérieures. Alors quand des journalistes vont fouiner les activités de la France au Yémen, il faut donc aller les chercher et les faire auditionner par la DGSI histoire de bien faire comprendre que depuis que le macroditacteur est au pouvoir les choses ont changées…

Vers un « Ordre Moral »

Celui qui fait office de président de la république, a aussi fait savoir son inquiétude sur « les effets de foules »accentués par les « fakenews » qui circulent sur les réseaux sociaux :

“Il y a une forme de paradoxe dans l’époque que nous vivons, où la liberté absolue sans aucun tabou conduit à ce qu’on puisse lapider du jour au lendemain ceux que l’on avait célébrés, que l’on puisse lapider celles et ceux avec qui on avait pu se monter conciliants”

a souligné Monsieur Macron, faisant allusion à un “ordre moral » qui devait être mis en place pour que les ignares, les ivrognes, les sans dents, les gens qui ont qu’à traverser la rue pour trouver du taf… soient raisonnables et cessent les contestations qui dérangent le bloc bourgeois.

A mort les médias alternatifs ?

Autres nuisibles que le gouvernement souhaiterait éradiquer : ce sont les gonz’ qui prennent leur smatphone pour filmer dans la rue, et particulièrement les violences policières et les diffusent sur les réseaux sociaux. Ce journalisme de rue, »l’emmerde » car il nuit à « SA » presse, pardon à « LA » presse et il veut trouver une solution pour que cette tendance disparaissent afin de sauver « l’honneur du journalisme » dira-t’il.

“Si chacun dans la rue peut faire du journalisme avec son téléphone portable sans qu’on puisse savoir qui, comment et à quel moment … alors il n’y aura plus de journaliste”

a déclaré le « petit prince », qui a ensuite ajouté:

“la société du commentaire permanent n’est pas la société de l’information”.

Ciblant indirectement les journalistes très axés sur les mouvements sociaux ainsi que les journalistes indépendants qui sont difficilement  » achetables » pour rester respectueux sinon j’aurai écris : corrompus !

Alors les amis, profitons encore de ces quelques semaines (espérons quelques mois), pour écrire ou dire ce que l’on pense, avant que nous n’ayons plus accès à l’information numérique et que nous sombrions dans une dictature sans retour…

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Blocage du Louvre : des touristes menacent de provoquer une émeute

Municipales 2020 : Agde en Commun a voté !