in

À 74 ans, Renaud Camus condamné à quatre mois de prison pour avoir dit ce qu’il pensait.

« Une boîte de préservatifs offerte en Afrique, c’est trois noyés en moins en Méditerranée, cent mille euros d’économie pour la CAF, deux cellules de prison libérées et trois centimètres de banquise préservée. »

Pour ces propos remontant au 18 avril 2019, Renaud Camus, 74 ans, comparaissait aujourd’hui au TGI de Paris, pour « injure publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion ».

Le procureur a requis quatre mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende. Les « parties civiles » (la Licra, SOS Racisme, le MRAP, l’UEJF, l’AIPJ et la Dilcrah) réclament plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et frais.

Verdict le 10 février.

Written by Laurent Obertone

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Dernière minute : En 2018, Trump avait déposé un décret pour “ingérence électorale”, mauvais temps pour les médias de masses. (Vidéo)

L’écologie passe par la prise en compte du bien commun…