in ,

« Ils ne me réduiront pas au silence » : Le docteur qui a découvert Omicron a subi des pressions pour ne pas révéler son caractère bénin

La femme médecin qui a découvert la souche Omicron du covid-19, Angelique Coetzee, affirme qu’elle a subi des pressions de la part des gouvernements européens pour ne pas révéler qu’elle présentait une forme légère, selon une interview parue dans le Welt allemand.

Lorsqu’on lui a demandé si c’était vrai, Coetzee a répondu : « On m’a demandé de ne pas déclarer publiquement qu’il s’agissait d’une maladie bénigne. On m’a demandé de ne pas faire de telles déclarations et de dire qu’il s’agissait d’une maladie grave. J’ai refusé ». (traduction).

« Qu’est-ce que cela signifie ? » a répondu Welt.

« Je suis un clinicien et d’après le tableau clinique, rien n’indique que nous ayons affaire à une maladie très grave. L’évolution est généralement bénigne. Je ne dis pas que vous ne serez pas malade si l’évolution est bénigne.

« La définition d’une forme légère du covid-19 est claire, et c’est une définition de l’OMS : les patients peuvent être traités à domicile et l’oxygène ou l’hospitalisation ne sont pas nécessaires », a-t-elle déclaré, ajoutant : « Une maladie grave est une maladie dans laquelle nous voyons des infections respiratoires pulmonaires aiguës : les gens ont besoin d’oxygène, peut-être même de respiration artificielle. Nous avons vu cela avec Delta – mais pas avec Omikron. J’ai donc dit aux gens : « Je ne peux pas le dire comme ça parce que ce n’est pas ce que nous voyons. » »

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi on l’empêchait de dire la vérité, Coetzee a répondu : « Ils ont essayé, mais ils ont échoué. »

« Ce que j’ai dit à un moment donné – parce que j’en avais juste assez – c’est : En Afrique du Sud, c’est une maladie bénigne, mais en Europe, c’est une maladie très grave. C’est ce que vos politiciens voulaient entendre. »

Selon Coetzee, elle n’a pas subi de pression de la part des autorités sud-africaines – et a plutôt été critiquée par des scientifiques du Royaume-Uni et des Pays-Bas, qui ont dit : « Comment pouvez-vous expliquer que c’est une maladie bénigne ? C’est une maladie grave. Regardez les mutations. »

Mes rapports les ont mis sur une fausse piste. Dans une pandémie, il faut aussi regarder ce qui se passe au niveau de la base. Il faut demander aux médecins généralistes qui traitent les malades tous les jours ce qu’ils vivent, comment se présente le tableau clinique. -Welt

Lors de l’apparition d’Omicron, le Dr Anthony Fauci a joué l’imbécile juste après avoir fait l’éloge des médecins sud-africains, en disant : « Ce que nous ne savons pas pour l’instant, c’est si les personnes qui sont infectées ont une forme plus sévère de la maladie ou si c’est une maladie légère ou un peu la même que delta. »

Written by Wikistrike

Laisser un commentaire

A Belfort, Macron dévoile son plan pour relancer le nucléaire

Apolline de Malherbe