in ,

Italie : Le gouvernement veut interdire aux non vaccinés d’entrer dans les banques

Les retraités italiens pourraient être contraints de présenter leur carte de vaccination contre le coronavirus pour accéder à leur pension en personne, le gouvernement rendant le pass vert obligatoire dans les banques et les bureaux de poste.

À partir du 1er février, les Italiens souhaitant accéder en personne aux banques et aux bureaux de poste devront présenter le pass vert, qui est accordé par le gouvernement aux personnes dont le test de dépistage du coronavirus est négatif, qui sont complètement vaccinées ou qui ont guéri du virus.

 

Selon Il Giornale, les retraités qui retirent leurs chèques en personne au bureau de poste ou à la banque locale devront présenter le pass vert.

Les banques et les bureaux de poste sont désormais considérés comme « non essentiels » dans le cadre des nouvelles règles restrictives du pass vert, tout comme les bureaux de tabac. Les fumeurs qui n’ont pas le pass vert seront obligés d’acheter des cigarettes dans les distributeurs automatiques, plutôt que dans les bureaux de tabac.

Selon Il Giornale, seuls neuf types de magasins sont désormais considérés comme essentiels et exemptés du pass vert, tels que les supermarchés et les épiceries, les pharmacies, les opticiens, les stations-service, les animaleries et quelques autres. Il sera également possible d’entrer dans les postes de police et les bureaux judiciaires pour déposer des plaintes et des rapports.

Ces restrictions interviennent après que le gouvernement a étendu le pass vert aux coiffeurs et aux esthéticiens en début de semaine.

Le super pass vert, qui n’est accordé qu’aux personnes complètement vaccinées et à celles qui peuvent prouver qu’elles sont guéries du virus, est également nécessaire pour accéder aux transports publics ainsi qu’aux chemins de fer du pays, et il est exigé pour manger à l’intérieur et fréquenter divers autres lieux depuis décembre de l’année dernière.

Lire plus 

Written by Wikistrike

Laisser un commentaire

Le docteur qui a découvert Omicron : « On m’a ordonné de qualifier ce variant de sérieux »

Département de la Défense des USA : « Fausses couches et cancers ont augmenté de 300 %, les problèmes neurologiques de 1000 % »