in ,

Covid-19: L’illustre professeur, anobli, qui a prouvé la fuite d’un labo grâce à la découverte d’ « empreintes digitales uniques » a été réduit au silence, comme beaucoup de ses pairs

Angus Dalgleish, professeur à l’université de Londres, qui a cosigné un article à l’été 2020 après avoir repéré des « empreintes digitales uniques » dans des échantillons de Covid-19 qui indiquent une manipulation génétique, affirme avoir été victime d’une « tentative de dissimulation répugnante » et que toute personne suggérant une origine non naturelle du covid-19 a été réduite au silence par ses pairs.

« Cela remonte à l’époque de Copernic et de Galilée – c’est la mort de la science », a déclaré l’oncologue – qui a découvert en 1984 comment le VIH pénètre et tue les cellules.

 

Les travaux de Dalgleish ont été rejetés en bloc par une série de journalistes avant d’être finalement publiés sous une « forme édulcorée », selon The Express.

En février 2020, le Lancet avait publié une lettre qui « condamnait fermement les théories du complot » suggérant que le Covid-19 n’a pas d’origine naturelle. Cette lettre très influente – citée par la suite dans des milliers de publications scientifiques – a été signée par 27 experts, dont le directeur du Wellcome Trust et ancien membre de Sage, Sir Jeremy Farrar.

Cependant, il est apparu depuis que deux semaines avant la publication de la lettre, Sir Jeremy avait déclaré dans des courriels privés que certains scientifiques de haut niveau pensaient qu’une « explication probable » était que le virus était d’origine humaine. -Express

En effet, Farrar a dirigé une téléconférence le 1er février 2020 (un jour après que Farrar a envoyé un courriel à Anthony Fauci au sujet d’un article de Zero Hedge suggérant que le covid pourrait provenir de l’Institut de virologie de Wuhan) – au cours de laquelle un virologue était « sûr à 80 % que cette chose était sortie d’un laboratoire », avec d’autres partageant son point de vue.

 

Lire la suite

Written by Wikistrike

Laisser un commentaire

Vu sur i24 : Quand Anna Cabana organise un débat autour du cas J-M Blanquer, qu’elle vient d’épouser

Les données officielles indiquent que les personnes triplement vaccinées développent le syndrome d’immunodéficience acquise à un rythme alarmant