in

États-Unis : le sénateur Rand Paul charge le Dr Fauci: “il est une menace pour les Américains“

Le sénateur Rand Paul s’en est vertement pris au Dr Fauci, immunologue et conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire, lors d’une audition du Sénat américain sur la gestion de la pandémie, mardi 11 janvier. Il l’a attaqué sur quatre points principaux : sa croyance selon laquelle il incarnerait la science, l’abus de sa position pour essayer de salir trois épidémiologistes de Harvard, Stanford et Oxford, ses mensonges sur l’origine du virus, et sa gestion de la pandémie.

Il ne débat pas car il croit qu’il est LA science

« L’idée selon laquelle un fonctionnaire comme vous pourrait revendiquer unilatéralement incarner la science, que tout critique à votre endroit serait considérée comme une critique de la science elle-même, est dangereuse », entame le sénateur. Cette introduction faisait office de réponse aux propos tenus sur la chaine américaine CBS par le Dr Fauci, interrogé le 28 novembre sur les critiques qui lui étaient adressées sur sa gestion de la pandémie Covid :

« Quiconque examine cela attentivement se rend compte qu’il y a une saveur anti-science perceptible à cela. (…) En quelque sorte, ils critiquent la science parce que j’incarne la science. C’est dangereux. », avait estimé l’immunologue.

Le complot du Dr Fauci contre trois épidémiologistes de Harvard, Stanford et Oxford

Selon Rand Paul, l’état d’esprit arrogant du Dr Fauci l’aurait porté à croire qu’il serait dans son bon droit en tirant profit de sa position pour mettre en œuvre une cabale visant à salir la réputation de trois éminents épidémiologistes de Harvard, Stanford et Oxford, tous trois en désaccord avec lui.

En octobre 2020, Martin Kulldorff, Sunetra Gupta, et Jay Bhattacharya, respectivement professeurs de médecine à Harvard, Oxford et Stanford, avaient publié la Déclaration du Great Barrington, un document depuis signé par des milliers d’autres scientifiques, qui alertait sur les effets dévastateurs des confinements et invitait à privilégier une protection ciblée des personnes à risque.

Voir aussi notre debriefing (mars 2021) Pr Martin Kulldorff : « ne faites plus jamais de confinement ! »

S’était ensuivie une campagne de lynchage médiatique contre les trois épidémiologistes. « Je les ai cloués dans (le magazine) Wired », s’était notamment extasié le Dr Fauci dans un email au Dr Collins, directeur des Instituts américains de la santé (NIH). « Pensez-vous vraiment qu’il est approprié d’utiliser votre salaire de 420 000 dollars pour dénigrer les scientifiques qui ne sont pas d’accord avec vous ? », lui demande Rand Paul lors de l’audition.

Malgré les pressions répétées, l’intéressé s’en tiendra à une défense sobre : « Incorrect comme d’habitude. Sénateur, vous avez tort sur presque tout. »

Fauci et l’origine du virus

Le sénateur en est ensuite venu à une accusation déjà formulée début novembre lors d’une précédente audition concernant des financements américains au laboratoire de Wuhan via l’ONG Eco Health Alliance, fonds que l’ONG américaine aurait perçu par le NIH dont le Dr Fauci est à la tête.

Le sénateur accuse le Dr Fauci d’avoir mis en œuvre avec d’autres scientifiques une tentative de dissimuler la véritable origine du virus en discréditant toute interrogation avec le label désormais célèbre de « théorie du complot ». En septembre 2021, the Daily Telegraph avait déjà révélé que 26 des 27 scientifiques qui condamnaient fermement dans une lettre publiée par le Lancet en février 2020 la théorie selon laquelle le virus n’avait pas d’origine naturelle… avaient des liens avec le labo de Wuhan.

Voir aussi : Anthony Fauci : acculé lors d’une audition au Sénat, il continue de nier

Une gestion de crise calamiteuse

Sur le terrain de la gestion de la pandémie, Rand Paul a insisté pour savoir si son principal architecte sous les présidences Trump et Biden jugeait que sa gestion, qui comprenait notamment des confinements, était selon lui une « grande réussite » ?

À cette question, celui qui estime incarner la science s’est défaussé sur les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), avançant qu’il n’a agi qu’en fonction des directives émises par l’agence de santé publique.

« Cela attise les détraqués » : le Dr Fauci réplique

Face aux accusations de Rand Paul, le conseiller sanitaire de la Maison-Blanche lui a répondu qu’elles étaient sans fondement et mensongères, encourageant par ailleurs les menaces de mort envers lui. « Ce qu’il se passe lorsque [Rand Paul] m’accuse de choses qui sont entièrement fausses, c’est que tout d’un coup cela attise les détraqués, et j’ai des menaces de mort qui pèsent sur moi, ma famille est harcelée et mes enfants reçoivent des coups de téléphone choquants », a-t-il déclaré.

Dans une interview sur Fox News, Rand Paul a estimé que le Dr Fauci s’était employé à faire des contorsions durant l’audition pour ne pas s’engager sur le fond des accusations portées contre lui, fondées notamment sur son échange de mails avec le Dr Collins. Par ailleurs, s’agissant des menaces de mort dirigées contre Anthony Fauci, le sénateur a balayé l’idée d’une quelconque responsabilité de sa part, rappelant qu’il avait lui-même été victime d’une attaque à l’arme à feu par un partisan de Bernie Sanders, sénateur démocrate d’extrême-gauche, et qu’il ne lui était jamais venu à l’esprit, ni à aucun républicain, d’en attribuer la responsabilité à Bernie Sanders.

« Fauci est une menace »

Dans une autre interview sur Fox News avec l’animatrice Laura Ingraham, Rand Paul est revenu sur le déroulement de l’audition. Il a notamment évoqué l’importance de se rendre aux urnes lors des prochaines élections si les Américains veulent espérer pouvoir se débarrasser de l’immunologue qu’il n’a pas hésité à qualifier de « menace » pour le peuple américain.

Article mis à jour le 13 janvier à 17:53: ajout de la réponse du Dr Fauci à Rand Paul

Lire l’article en intégralité sur France Soir :

https://www.francesoir.fr/politique-monde/rand-paul-charge-fauci

Laisser un commentaire

Pass vaccinal: le Sénat vote un texte sensiblement modifié

En Autriche, 217 sage-femmes signent une lettre ouverte pour dénoncer la vaccination des femmes enceintes