in

« La gente come noi », nouvel hymne à la résistance de Francis Lalanne

Avec son nouveau titre « La gente come noi » (Les gens comme nous), c’est en italien que Francis Lalanne, chanteur engagé, embrasse à nouveau la résistance active. Initialement écrites en français, les paroles ont été adaptées par Riccardo Sanna depuis la botte de l’Europe. Si pour l’instant nous n’avons que la version italienne, on peut présager qu’une version française verra le jour bientôt.

En noir et blanc, le clip s’ouvre sur un « Libertad, Libertad, Libertad » scandé par la foule, puis alterne entre des images de manifestations et les paroles de la chanson. Ainsi, il fait écho aux 18 derniers mois de protestations que le monde a connu suite à la crise sanitaire et aux mesures qu’elle a engendrées.

Le titre de la chanson est inspiré du mot d’ordre de la résistance italienne, scandé dans toutes les manifestations et sur les réseaux sociaux : « La gente come noi non molla mai », qui signifie « des gens comme nous n’abandonnent jamais ». Et, la chanson elle-même a été produite en italien à la demande de la résistance italienne, une des plus actives.

Les articles sur la résistance italienne :
Les dockers de Trieste contre le « Green Pass » ; « La dignité des Italiens est violée » ; Ugo Mattei et le collectif Generazioni Future rassemblent les intellectuels du pays pour lutter contre le gouvernement ; En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination ; La percée aux municipales d’un nouveau parti opposé à l’obligation vaccinale

Un morceau tout en émotion, qui frappe au cœur avec des mots forts : « Ne faites pas de sacrifice ». Une orchestration à base de piano et guitare, instruments fidèles compagnons de Francis Lalanne, artiste et intellectuel engagé depuis plus de 40 ans dans les grands combats sociétaux.

Ici, on est loin de la tribune engagée « J’appelle » qu’il avait rédigée le 22 janvier 2021, et qui lui avait valu une convocation à la police (classée sans suite). Gilet jaune de la première heure et figure reconnue de la résistance en France, avec ses déclarations parfois sans filtre et chargées d’émotions, Francis Lalanne avait tôt fait de se mettre à dos les médias « mainstream » et les autorités.

Cette fois, il change un peu de registre et livre dans cette chanson une analyse tout en douceur des sacrifices qui auront été faits pendant cette pandémie.

Le clip s’achève sur une image du chanteur, accompagné par un homme au chapeau. « Cet homme, c’est mon père ; un résistant de la Seconde Guerre mondiale, qui rencontra De Gaulle » précise avec sérénité Francis Lalanne, que nous avons pu joindre en Italie.

« S’il avait été là aujourd’hui, il se serait dressé, avec ses camarades, contre cette infamie qui a l’odeur sulfureuse des pires moments de notre histoire. Mon père, qui a risqué sa vie pour défendre la liberté, nous a élevé mes frères et moi dans le respect absolu de la dignité humaine, de la liberté de conscience et de la fraternité. Il n’aurait pas supporté de se voir extorquer sa liberté au motif de fallacieux arguments sanitaires ; il n’aurait pas supporté de voir nos droits et notre constitution bafoués de la sorte ; il n’aurait pas supporté de voir une assemblée de députés vide au trois-quarts lors d’un vote privant ses concitoyens de leurs libertés fondamentales et il n’aurait pas supporté de voir nos dirigeants mentir aux Français jour après jour. Cette chanson, c’est donc aussi un hommage à mon père et à l’héritage de valeurs qu’il m’a transmis et que, comme des millions de gens en Italie et en France, je chercherai à défendre, coûte que coûte, sans jamais abandonner. »


Texte en italien :

Non offrire un sacrificio
O il mondo resterà
Senza Madre
Né suo Figlio
Senza te e neanche io
Non rischiare un sacrificio
Lascia a te la libertà
Tutto il male, così, tu lo vincerai.
Sai, la gente come noi non molla mai!…

La tua vita vale un’altra
E nessuno può sacrificarla
Allora, chi e perché avoca leggi a sé
Abusando del potere fino a che, cancella te…

La tua vita vale già
Ogni storia è unicità
Chi può permettersi, in piena legalità
Di scegliere chi distruggerà

Non offrire un sacrificio
O il mondo resterà
Senza Madre
Né suo Figlio
Senza te e neanche io
Non rischiare un sacrificio
Lascia a te la libertà
Tutto il male, così, tu lo vincerai.
Sai, la gente come noi non molla mai!…

Un cammino vale un passo
Come un bambino non è falso
Sacrificare lui
Per salvare poi chi
Questa è la conta di chi resta qui…

Una vita basta già
Cosa vuoi oltre questa qua
Chi può pensare sia di sua proprietà
Ogni vita è l’umanità

Non offrire un sacrificio
O il mondo resterà
Senza Madre
Né suo Figlio
Senza te e neanche io
Non rischiare un sacrificio
Lascia a te la libertà
Tutto il male, così, tu lo vincerai.
Sai, la gente come noi non molla mai!…
Sai, la gente come noi non molla mai…

Lire l’article en intégralité sur France Soir :

https://www.francesoir.fr/culture-musique/la-gente-como-noi-nouvel-hymne-la-resistance-de-francis-lalanne

Laisser un commentaire

La publicité pour la consommation de viande, vue par Greenpeace

Les 43e Trans Musicales ont rassemblé 56.000 participants