in ,

Camps de quarantaine: Des Détails troublants révélés de l’intérieur

Des détails sur la vie dans les camps de quarantaine australiens circulent progressivement sur Internet.

 Bien que les informations ne puissent pas être vérifiées directement, en raison de l’importance de ce sujet, TheCOVIDWorld a choisi de couvrir cette histoire car il est peu probable que le gouvernement australien publie lui-même de telles informations.

Une preuve photographique de l’intérieur d’un camp de quarantaine COVID australien

Une affiche anonyme rapportait son expérience dans un camp de quarantaine australien. L’affiche affirme qu’il a été emprisonné après avoir volé de Singapour vers l’Australie.

Bien qu’il ait été vacciné et qu’il ait passé trois tests au cours de son voyage, tous négatifs, il a été contraint de se rendre au camp.

Le poste a indiqué qu’il avait été forcé de monter dans un bus aux fenêtres sombres par des gardes armés pour un trajet de deux heures jusqu’au camp de quarantaine. Les « prisonniers » seraient contraints de se faire vacciner, mais seraient également régulièrement testés et surveillés par des caméras et des gardes armés. Les détenus seront facturés pour le séjour involontaire de deux semaines.

Les détenus ont accès à Internet, qui est censé être surveillé, mais le GPS est bloqué afin qu’ils ne puissent pas savoir exactement où ils se trouvent. Cependant, d’autres postes ont allégué qu’il avait été détenu au National Resilience Center à Howard Springs.

Page de la brochure d’information sur la quarantaine

Ils m’ont demandé si j’avais été vacciné, j’ai refusé de répondre, ils m’ont menacé et m’ont dit de venir avec eux et d’appeler des renforts, j’ai été interviewé et je devais les suivre, et je suis monté dans un bus avec d’autres, nous avons dû nous asseoir rangées et ont été amenés ici. Les fenêtres étaient noircies.

Je ne sais pas combien de temps je poste ici mais je suis venu vous dire que c’est pire que vous ne le pensez.

Il y avait une fille ici qui s’est disputée avec un garde et nous ne l’avons pas vue depuis six jours.

Une autre affiche anonyme affirmait qu’il vivait à côté d’un homme de 77 ans qui s’est récemment saoulé à mort après avoir été rapatrié. Il a également allégué que les détenus ne pouvaient quitter leur chambre qu’une fois tous les trois jours pour faire la lessive, qu’il y avait des policiers armés « partout », et que si vous vous arrêtiez ou marchiez trop lentement, on vous crierait dessus.

Cependant, le journaliste anonyme rapporte que la nourriture est « assez bonne » et est livrée aux détenus une fois par jour à 18 heures. Vous recevrez un repas chaud et deux repas froids.

Un exemple de la nourriture servie aux détenus dans le camp

L’affiche anonyme affirmait qu’il n’avait pas les 2 500 $ pour payer son « séjour » et se demandait ce qui se passerait s’il ne pouvait pas payer. Il a également dit que quoi que les gardes ordonnent, il ferait « autant que possible ».

Page de contenu d’un magazine de quarantaine
Carte internationale des entrepôts de quarantaine

L’installation de Howard Springs a récemment fait la une des journaux après que le gouvernement du Territoire du Nord a décidé de déplacer de force 38 aborigènes de Binjari dans le camp. L’installation a une capacité de 3 000 personnes; 2000 voyageurs internationaux et 1000 voyageurs nationaux. On ne sait pas combien de personnes sont actuellement détenues dans le camp.

Comme l’a annoncé dimanche le Premier ministre Michael Gunner, une femme de 78 ans est soignée à l’hôpital Royal Darwin. Les huit cas restants et 38 contacts étroits ont été transférés au centre de quarantaine de Howard Springs.

Le Premier ministre australien a envoyé 28 soldats des Forces de défense australiennes et un certain nombre de véhicules de l’armée dans la région. Les personnes ne sont autorisées à quitter leur domicile que « pour un traitement médical, en cas d’urgence ou lorsque la loi l’exige ».

Gunner a déclaré que le verrouillage devrait rester en place pendant plusieurs semaines. Il a ajouté que le taux de couverture vaccinale est faible à Binjari et a exhorté les gens à se faire vacciner contre le corona. Les voyageurs non vaccinés sont interdits d’entrée dans le Territoire du Nord depuis lundi.

Source : Uncut-News

Written by La rédaction

Laisser un commentaire

Conséquences psychologiques du port du masque par la population

Covid, crime et perversion