in

Apple suspend la fabrication d’iPhone avec son assembleur Pegatron pour violation du droit du travail en Chine.

Apple affirme que Pegatron a enfreint les règles du programme du droit du travail envers des étudiants. L’entreprise dit que les nouvelles commandes ont été suspendues, jusqu’à ce que des mesures correctives soient prises.

Apple a suspendu son partenariat avec l’assembleur d’iPhone Pegatron Corp. suite à la découverte de violations du droit du travail de recherche dans le cadre d’un programme d’étudiants, prenant ainsi des mesures radicales qui ciblent une chaîne de production basée en Chine, longtemps accusée de maltraitance des travailleurs.

Le géant de la technologie basé à Cupertino, en Californie, a déclaré qu’il avait découvert, il y a plusieurs semaines, que le partenaire taïwanais avait mal traité des étudiants. Obligeants certains à travailler de nuit avec des heures supplémentaires, ce qui est en violation avec le code de conduite des fournisseurs d’Apple. 

Les responsable ont alors “fait des efforts extraordinaires” pour dissimuler les violations. Pris en flagrant délit, le sous traitant a depuis été placé son en probation jusqu’à ce que les mesures correctives soient exécutée, a déclaré la société américaine dans un communiqué.

Pegatron est l’un des rares partenaires sur lesquels Apple s’appuie dans le monde entier pour assembler des produits phares tels que l’iPhone. Tout comme Foxconn, la société taïwanaise fait partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement mondiale d’Apple, qui a également été la cible de critiques de la part des militants syndicaux au fil des ans.

Le fabricant de smartphone les plus vendus au monde, est en train de produire quatre nouveaux modèles d’iPhone avec la 5G et travaille avec Pegatron pour étendre l’assemblage d’iPhone en dehors de la Chine. 

“L’activité iPhone actuelle de Pegatron ne devrait pas être affectée. Cependant, il est probable que Pegatron perdra des commandes pour les nouveaux téléphones d’Apple l’année prochaine au profit de Luxshare, qui est sur le point de devenir un nouvel assembleur d’iPhone en 2021 ”, a déclaré Jeff Pu, un analyste chez GF Securities.

Apple a passé des années à être critiquer par les fabricants, après qu’une vague de suicides chez son partenaire principal Foxconn, en 2010, ait provoqué l’indignation face aux difficiles conditions de travail dans lesquels les accessoires haut de gamme étaient fabriqués. Peu de temps après, Apple a resserré les normes et lancé des audits dans des centaines d’entreprises qui produisent les composants pour ses appareils, menaçant de retirer les commandes à ceux qui défient les lois du travail.

PEGATRON S’ENGAGE À RECTIFIER LE TIR TRÈS RAPIDEMENT 

“Nous travaillons sur les actions correctives et sommes convaincus que nous les terminerons bientôt”, a déclaré ce lundi une porte-parole de Pegatron.

De son côté Apple a déclaré ne pas avoir trouvé de preuves de travail forcé ou l’emploi de mineur chez Pegatron, mais a découvert que le fournisseur avait falsifié des documents pour cacher des violations. Pegatron a évincé le directeur qui supervisait le programme des travailleurs étudiants.

Pegatron a expliqué que ces violations avaient eu lieu sur ses campus de Shanghai et de Kunshan, dans l’est de la Chine, et que les étudiants travaillant de nuit, en heures supplémentaires et à des postes sans rapport avec leurs majors, n’étaient “pas en conformité avec les règles et réglementations locales”. Il a déclaré qu’il avait pris des “mesures urgentes” pour renforcer ses procédures de contrôle et ajouterait l’adhésion au code de bonne conduite aux critères d’évaluation de la haute direction.

Source : Bloomberg

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Justice : Relaxé après avoir mordu un policier et malgré la découverte de 9 kilos de cannabis lors de la perquisition.

Un Pompier visé par des tirs de mortiers transporté aux urgences alors qu’il intervenait sur un feu de poubelles face au lycée Mireille Grenet de Compiègne