in

CryCry

L’éviction de Trump signe t’elle la précipitation du funeste “Great Reset” des mondialistes ?

Nous y sommes chers patriotes. Le monde ripe vers le grand “Reset”. Ce terrible piège dans lequel les tenants de l’État profond nous ont poussé et sont désormais en train de condamner toute issue possible. Pourtant on nous avait prévenu…

Voilà… le seul et unique patriote qui n’a pas vendu son cul aux mondialistes est : broyé, déchiqueté, évincé… par ce que l’on appelle communément “la main invisible”. Ainsi, celui qui avait le pouvoir de tenter quelque chose pour stopper cet hold up mondial, vient d’être mitraillé en plein jour, sous les yeux de milliards de citoyens, sans qu’aucun dirigeant de l’UE ne bronche. Il aura tenté de résister, en vain. Alors RIP Donald…

Pourtant, ils ont tout essayé pour le corrompre. Ils l’auront même invité par deux fois à Davos. Mais Donald Trump a vraiment commencé à voir la bête satanique se dresser contre lui et lors du forum économique mondial, il les a tous envoyé se faire voir :

Deux jours après que Donald Trump ait donné ce discours, l’étrange milliardaire George Soros a fait une intervention d’urgence à Davos. Une fois de plus, avertissant que les élections américaines de 2020 détermineraient le sort de notre monde. Puisqu’on parle de Davos, regardons d’un peu plus prés. Un mois après que Donald Trump s’est adressé à Davos, leurs a fait un joli doigt d’honneur, voici ce que le pape François et l’économiste Jeffrey Sachs ont répondu : “C’est un pays dangereux en ce moment. Il sera absolument dangereux. si Trump est élu.”

Le pape François avait invité Jeffrey Sachs au synode sur l’Amazonie en tant qu’invité d’honneur et conseiller. Il faut savoir que cet homme est également conseiller de Bernie Sanders. 

Qu’est ce qu’il faisait au Vatican ? Pourquoi cet individu qui est un promoteur socialiste pur et dur de Bernie Sanders, se retrouve en tant que conseiller pour le pape. Pourquoi a t il ses accès au Vatican ? Pourtant, Jeffrey Sachs soutient l’avortement et la contraception, mais ce n’est pas un problème pour le Vatican. Ni pour le Vatican, ni pour le pape François et ni pour ses amis à l’ONU. Le seul problème, c’est évidemment Donald Trump. Voilà ce qu’avait annoncé Georges Soros au forum de davos,en 2018 : “Je considère clairement l’administration Trump comme un danger pour le monde tel que je le vois comme un phénomène purement temporaire qui disparaîtra en 2020.” 

Vous comprenez, vous voyez pourquoi il y a tant de haine envers Trump? Parce que malgré tous ses défauts, c’est un capitaliste, il n’est pas mondialiste, il ne sera jamais l’un d’entre eux. C’est pourquoi il a retiré les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat lui même. Donald Trump a retiré les Etats-Unis de l’Organisation mondiale de la santé où apparaît l’entreprise de Bill Gates qui souhaite la vaccination généralisé avec l’aide de Biden. Et juste après, ils menaçaient de retirer les Etats-Unis de l’Organisation mondiale du commerce. 

Donald Trump n’est pas parfait. Mais en novembre 2019, juste avant que la pandémie arrive, Trump est allé aux Nations unies. l’Assemblée générale a déclaré la guerre au mondialisme groupe. Les dirigeants avisés mettent toujours le bien de leur propre peuple et de leur propre pays en premier. L’avenir n’appartient pas aux Mondialistes. L’avenir appartient aux Patriotes.

 

Peu après le discours que Donald Trump a livré à l’ONU. Que s’est il passé ? Le coronavirus s’est répandu dans le monde et l’économie américaine, qui était en plein essor, a été mise sous assistance respiratoire. Pensez vous que c’était un accident ? Donc, quand ils vous disent et qu’ils nous disent à tous de rester à la maison, de porter un masque pour que Grands-Mères ne tombent pas malade, vous devez comprendre ce qui se passe vraiment. 

Ils ne se soucient pas de votre grand mère. Ils ne s’occupent pas des personnes âgées. En réalité, si vous voulez sauver votre grand mère, dites aux mondialistes de rester loin d’elle. Vous vous souvenez comment certains d’entre eux, ont terminé leurs jours dans les maisons de retraite ? Voilà à quel point ils se soucient de votre grand mère. Et le but du jeu est maintenant de mettre l’économie mondiale à genoux. La réduire à néant pour que tout le monde réclame le grand “Reset”. Voilà pourquoi l’élection de Trump a été pillée.

 

Le Great Reset, c'est quoi ?

Le great reset soit la grande réinitialisation du monde, est l’ idéologie fasciste  des mondialistes. Un projet qui sera présenté lors du sommet 2021 du World Economic Forum a pour thème le « Great Reset », un reboot complet du système actuel mondial en concertation avec les grandes entreprises, les chefs d’États, les banques centrales et le FMI afin de construire les bases du monde de demain.

Techniquement, un reset est une réinitialisation : dans le langage informatique, le mot désigne l’action d’effacer tous les logiciels et les données d’un disque dur pour le reformater en vue d’un nouveau départ. Transposée à l’activité humaine, le reset, la réinitialisation, signifie très précisément une révolution : un retour à l’origine, une transformation profonde frappant tout ce qui jusque-là se faisait, se pensait, se communément. « Du passé, faisons table rase ! »

Cela fait des décennies que le Forum économique mondial fondé par le professeur Klaus Schwab en 1971 réunit chaque année des chefs d’État, des milliardaires et des grands chefs d’entreprise afin de réfléchir aux questions économiques et de » gouvernance », comme on dit. Il s’agit d’œuvrer à la réalisation d’un objectif commun : l’extension du libre-échange mondial, la mise en place de règles mondiales communes de manière à remplacer les prises de décisions souveraines au niveau des nations, ou encore la promotion de la non-discrimination, « pour transformer les économies et les sociétés » comme le disent les organisateurs des réunions de Davos eux-mêmes.

Dans une lettre datée du 25 octobre 2020 et adressée à Donald Trump, l’ancien Nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique dénonce publiquement le projet mondialiste “Great Reset ” qui veut en finir avec les libertés humaines au moyen de la dictature sanitaire.

Loin de nous l’idée de soutenir le capitalisme (fût-il patriotique) de Donald Trump, si nous publions ce document, c’est parce qu’il émane d’un haut dignitaire de l’Église catholique qui explique rationnellement l’asservissement planétaire en cours.

 

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quand Murdoch, le patron de Fox News décide de lâcher Trump…

USA 2020/Michigan : Un “pépin” informatique attribue 6000 votes à Biden initialement destinés à Trump