Covid-19 : Le virus contre attaque !

Covid-19 : Le virus contre attaque !

Alors que ces dernières semaines, le mouvement Black Lives Matter a agi  comme un effet désinhibiteur sur la peur du coronavirus, passer du noir au blanc, du jour au lendemain, risque de se payer très cher dans les jours à venir. Car le virus n’est pas parti qu’il revient déjà et en force…

Des millions de personnes rassemblés dans des manifestions partout dans le monde. Des collés-serrés comme s’il en pleuvait. On aurait presque du mal à croire qu’il y a moins de 60 jours, l’humanité connaissait l’une des plus grandes pandémies de son histoire. Mais alors, le virus est-il en train de réellement s’éteindre pour se permettre un tel relâchement ? Bein nous sommes au regret de vous dire qu’il est loin d’avoir disparu, mais que selon nos informations, il a même plutôt tendance a revenir et vite. Bien plus vite que ce que nous l’annonce la majorité des scientifiques, qui table sur une éventuelle seconde vague à compter de cet automne. Nous en voulons pour preuve, les nouveaux cas positifs au covid-19, qui depuis une semaine se font de plus en plus nombreux, en Asie, aux USA, mais aussi en Europe.  

Aux Etats Unis la première vague reprend de la force

Outre Atlantique, les Américains ont vu le nombre de nouveaux cas exploser ces quinze derniers jours. Alors que la première vague allait entrer en phase de plateau, voilà que la courbe des nouveaux cas est à nouveau exponentielle. Cette situation est prise au sérieux puisque les épidémiologistes américains ont revu leurs pronostics et ont annoncé :

« Nous sommes toujours dans une pandémie, dans certains États, les mois d’été peuvent ne pas fournir une accalmie espérée. »

Alors que les cas ont considérablement diminué dans les États les plus touchés, à New York et au New Jersey, ils augmentent dans des États comme l’Arkansas, l’Arizona et la Caroline du Sud.

« Ces États n’ont pas connu beaucoup d’activité de la maladie au début de la pandémie, mais connaissent actuellement une reprise », a déclaré Caitlin Rivers, épidémiologiste au Johns Hopkins Center for Health Security. En d’autres termes, leurs premières vagues ne font que commencer.

Les Américains craignent donc un haut niveau d’infections durant l’été, avec une explosion des cas en automne.

La Chine confine plusieurs quartiers de Pékin

Pékin est à nouveau sur la voie du reconfinement, après qu’un groupe d’infections a émergé du marché de gros de Xinfadi. Le nombre de cas confirmés depuis jeudi dernier a dépassé les 100.

Espérant arrêter cette nouvelle vague d’infections dans la capitale Chinoise, les autorités ont retrouvé environ 200 000 personnes qui ont visité le marché après le 30 mai, leur ordonnant de passer des tests de PCR.

Une grande foule se rassemble pour les tests de coronavirus à Pékin le 16 juin. (Photo par Tetsushi Takahashi)

le bangladesh connait sa plus grande hausse de cas sous 24h

Le Bangladesh a enregistré un nouveau record quotidien de cas et de décès cette semaine. Mardi matin, le ministère indien de la Santé a déclaré que 10 667 cas de Covid-19 supplémentaires et 380 nouveaux décès avaient été signalés au cours des dernières 24 heures à travers le pays.


Le professeur Nasima Sultana, un haut responsable du ministère de la Santé, a déclaré que le nombre de cas confirmés est passé désormais à 94 481 cas, avec la plus forte augmentation quotidienne de 3 862 cas signalés au cours des dernières 24 heures.

En Nouvelle Zélande, après avoir disparu de l'île, le covid-19 réapparaît

Le ministère néo-zélandais de la Santé a signalé mardi deux nouveaux cas de COVID-19 pour la première fois en 24 jours.

Le ministère a confirmé que les deux nouveaux cas étaient tous deux liés à la frontière à la suite de récents voyages en provenance de Grande-Bretagne.

Les nouveaux cas progressent dans la capitale espagnole

A maintenant 5 jours de la sortie d’Etat d’urgence, l’Espagne a confirmé 76 autres cas de coronavirus. Le nombre de cas à l’échelle nationale a atteint 244 328 et plus de la moitié des nouveaux cas se sont produits à Madrid.

La capitale espagnole a été la plus durement touchée du pays en termes de décès et d’infections. Plus de 42 000 personnes ont été hospitalisées pour la maladie dans la région et plus de 8 600 personnes ont perdu la vie.

Au cours des deux dernières semaines, Madrid a également enregistré les nouvelles infections par habitant les plus élevées de tout le pays soit 21,43 cas pour 100 000 habitants. C’est deux fois plus que la moyenne nationale.

Si l’ouverture des frontières sera effective à compter du 21 juin, certains dirigeants régionaux se demandent si les résidents des communautés touchées par des flambées actives devraient ou non être autorisés à se déplacer librement cet été.

Adrian Barbon, président des Asturies, a déclaré lors d’une conférence de presse cette semaine qu’il était « inquiet » du risque supplémentaire que représenteront les touristes des régions les plus touchées. « Avec plus de mobilité, il y aura plus d’épidémies », a-t-il déclaré.

Au total, le ministère espagnol de la Santé continue de signaler un total de 27 136 décès dus à Covid-19. Ce nombre est gelé depuis plus d’une semaine et devrait être mis à jour prochainement.

Suite à l'apparition de nombreux cas, les grands rassemblements pourraient être interdits en Allemagne jusqu’à novembre au moins

Les autorités berlinoises ont placé 369 ménages en quarantaine après que des dizaines se soient révélés positifs pour Covid-19. Cette nouvelle contagion dans l’arrondissement de Neukölln, concerne six immeubles d’appartements, avec 57 personnes testées positives.

 « Ce qui est spécial ici, c’est que c’est allé incroyablement vite », a déclaré le maire Martin Hikel. « Nous avons réalisé très vite que des immeubles entiers étaient concernés et que nous devions les mettre en quarantaine ».
 
Les grands rassemblements vont rester interdits en Allemagne jusqu’à novembre au moins pour limiter toute propagation du nouveau coronavirus, selon un projet d’accord entre le gouvernement fédéral et les régions. « Les grands événements tels que les festivals, les fêtes de village, de ville, de rue, les manifestations vinicoles, les tournois de tir ou les fêtes foraines ne sont pas possibles actuellement et (…) au moins » jusqu’à novembre. Indique ce document.
 
Les manifestations seront-elles plus fortes que le Covid-19 en france.

La France a enregistré mardi soir 111 morts supplémentaires du coronavirus en 24 heures. Le bilan total s’élève à 29 574 décès, selon la direction générale de la Santé. Dans le détail : 38 morts à l’hôpital et 73 en Ehpad ces cinq derniers jours.

Compte tenu de la tendance mondiale et la population française n’étant pas encore (jusqu’à preuve du contraire), immunisée contre ce nouveau virus. Nous attendons donc avec impatience les prochains jours, pour savoir si les nombreuses manifestations depuis le déconfinement auront eu un effet sur la contagion ou pas.   

Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *