in ,

Reconfinement: Après le passage du Père Noël, le retour du Père Fouettard ?

Un moment de répit avant le retour du totalitarisme ?

Alors reconfinement entre Noël et le Jour de l’An ou pas ? la rumeur s’intensifie ces derniers jours. Des élus LR Macron-compatibles pressent le gouvernement de suivre cette voie. Du côté de l’exécutif, on indique que les arbitrages sont rendus suivant les indicateurs épidémiques…

A l’Elysée, on s’abstient pour le moment, “publiquement”, d’évoquer un possible retour du reconfinement généralisé. “ L’année a été éprouvante pour les Français, on laisse passer Noël ”, a glissé un proche de Macron au quotidien Le Parisien. Un conseiller de l’exécutif annonce :

“ On essaie de poser un cadre pour que les gens décompressent, ce n’est pas le moment de faire peser sur eux une épée de Damoclès. » D’autant que le moral du pays est aussi un sujet de préoccupation en haut lieu.

“La situation peut changer du jour au lendemain […] Si le nombre de cas positifs au Covid-19 déclarés chaque jour et le taux d’occupation des services de réanimation restent élevés, on est sur un plateau, plutôt que sur une courbe en nette hausse observe un proche du chef de l’Etat. On est sur une corde, mais on reste sur une ligne droite », indique un conseiller du gouvernement.”

Lundi en Conseil des ministres, Macron a prévenu qu’un nouveau “ point d’étape ” aurait lieu en tout début de semaine prochaine, “ avec un suivi aigu de la situation d’ici là ”.

“ On se donne le temps de réagir s’il le faut. Mais si les chiffres s’emballent à nouveau, on devra à nouveau baisser le rideau , a lâché une source du gouvernement au Parisien, expliquant que “ la situation peut changer du jour au lendemain ”. Du côté de Matignon, on tempère : “ S’il devait y avoir une flambée épidémique, il ne faut rien exclure. Mais pour l’instant, ce n’est pas ce que l’on constate”. L’entourage de Castex dit rester concentrer sur la clause de revoyure prévue le 7 janvier, en attendant d’avoir les chiffres de l’actuel couvre-feu.


Selon les informations du Parisien, à l’Elysée, on redouterait la réaction des Français si le pouvoir devait annoncer un nouveau reconfinement. Surtout après la présentation lundi du projet de loi controversé instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, contre lequel Marion Maréchal et Floriant Phillipot se sont indignés, dénonçant une manœuvre « liberticide ».

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comment fêtions nous Noël au Moyen-Âge ?

Raoult sort son carnet de guerre et fait le bilan épidémique de l’année 2020