in ,

Le Monde, Médiapart… ces médias qui ont tenté d’attribuer l’attaque d’Avignon à Génération Identitaire, en vain.

Le journal progressiste Le Monde, son confrère de gauche Médiapart et les autres… auront finalement failli dans leur pitoyable exercice, celui de salir les patriotes.

Malheureusement pour eux, il n’en sera rien. Non ! Le procureur l’a confirmé, il n’y a aucun lien entre l’association culturelle Génération identitaire et le déséquilibré abattu hier par la police à Avignon, mis à part le fait qu’il portait une doudoune que tout le monde peut se procurer.

Pourtant, ils auront été nombreux à tout tenter pour persuader l’opinion publique, qu’une attaque terroriste venait de se produire en France, par un individu de l’extrême droite. Ainsi, chacun y est allé de son tweet, jusqu’à appeler les ministres à la dissolution d’une association, qui jusqu’à preuve du contraire n’a jamais dépassé les bornes de la propagande active.

Une fois de plus, on aura voulu à tout prix nous vendre un terrorisme patriote fantasmatique, généralement attribué à la droite radicale et qualifiés d’individus appartenant à un groupe fasciste qui ne sont finalement que des collectionneurs d’armes historiques, des palabreurs de réseaux sociaux ou des déséquilibrés manipulés… 

Mais la vérité importe peu, puisqu’il est à tout prix nécessaire, d’avoir un “équilibre des terreurs”. Ce fantasme d’une “extrême droite” violente, organisée, structurée, capable de “passer à la lutte armée”… 

Cependant, personne d’un peu tant soit sérieux et réfléchi, ne croit évidemment à cette propagande servit par le système médiatico-politique. Si un certain temps, cela à plus ou moins fonctionné sur une partie de la population, les corps des nombreuses victimes de terrorisme qui s’empilent en France, eux, n’ont qu’une seule origine, un seul coupable : la barbarie islamiste. 

Les écrasés, les égorgés, les poignardés, les mitraillés, le sont exclusivement par des fanatiques haïssant la France et se revendiquant plus musulman que patriote… 

What do you think?

-1 points
Upvote Downvote

One Comment

Leave a Reply

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“dites leurs que je les aime”, les derniers mots de Simone égorgée dans son église par un musulman radicalisé.

BARCELONE : Situation d’insurrection (Vidéo)