in ,

“Demain, aucun Européen ne pourra faire un pas dans la rue en sécurité”, quand en 2017 Erdogan prévenait qu’il enverrait ses terroristes.

Alors que la France est désormais haï par la plupart des musulmans du monde entier, en 2017, le président turc avait prévenu l’Europe que la Turquie se vengerait du mépris dont-elle se disait victime, suite à l’expulsion de ministres turcs de meetings pro-Erdogan aux Pays-Bas et en Allemagne…

“ Je m’adresse une nouvelle fois aux Européens […] La Turquie n’est pas un pays qu’on peut bousculer, dont on peut jouer avec l’honneur, dont on peut expulser les ministres”, avait averti le Président Erdogan lors d’un discours à Ankara, le 22 mars 2017.

demain, aucun Européen, aucun occidental, ne pourra plus faire un pas en sécurité, avec sérénité, dans la rue, nulle part dans le monde

Erdogan, le 22 mars 2017

Le président turc avait ainsi menacé l’Union Européenne, qui, selon lui, exerçait une attitude hostile envers la Turquie. “ Le monde entier suit ce qu’il se passe de très près. Si vous continuez de vous comporter de cette manière, demain, aucun Européen, aucun occidental, ne pourra plus faire un pas en sécurité, avec sérénité, dans la rue, nulle part dans le monde”, avait-t-il martelé. “ En tant que Turquie, nous appelons l’Europe à respecter les droits de l’homme et la démocratie”, avait menacé le chef de l’Etat turc.

Ces déclarations survenaient alors que les relations entre la Turquie et l’UE s’étaient fortement tendues après l’interdiction de plusieurs meetings pro-Erdogan auxquels devaient participer des ministres turcs en Allemagne et aux Pays-Bas. En réaction, les dirigeants turcs avaient multiplié les invectives envers les capitales européennes.

Erdogan avait ainsi accusé Merkel d’avoir recours à des “pratiques nazies”, suscitant l’indignation de Berlin.

Si à l’époque Erdogan n’avait pas précisé en quoi consistaient exactement ses menaces vis-à-vis de la sécurité des Européens, il apparaît aujourd’hui qu’il ait décidé d’ouvrir les vannes migratoires tout en attisant la haine des musulmans particulièrement envers la France.

En réalité Erdogan fait, ce qu’il avait dit qu’il ferait :

“ Je le dis à l’Europe, êtes-vous à la hauteur ? Si vous le souhaitez, nous pouvons ouvrir le passage aux 15 000 réfugiés que nous ne vous envoyons pas chaque mois et vous couper le souffle.”

En conclusion, les milliards injectés par l’Europe pour “filtrer une immigration massive”, n’auront donc servi à rien, sauf à financer les appels aux massacres envers les citoyens français que nous sommes…

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La gendarmerie de Nantua (Ain) attaquée jeudi soir avec tentative d’intrusion.

« On affronte des masses qui veulent nous détruire », ont alerté les services de renseignement à Macron