in

Béziers : Le courage affiché de Robert Ménard face à la lâcheté de l’appareil médiatico-politique

A Béziers, la nouvelle affiche que certains qualifient d’hasardeuse ou de provocante, ne serait-elle pas tout simplement courageuse ? Une valeur devenue rare dans la classe politique et médiatique.

Le 30 octobre dernier, Robert Ménard, a tweeté une nouvelle affiche du service de communication de la ville de Béziers, dont-il vient d’être réélu maire avec prés de 70% des électeurs. Le message se veut clair et net, puisqu’il fait, sans ambiguïté, la promotion de l’expulsion des islamistes. Le visuel de cette affiche représente le Christ en croix, tourné vers Dieu, son corps lacéré de multiples coups de couteau.

Cette action de communication a été mise en place quelques jours après l’attentat dans une église de Nice. Pourtant, à contrario de l’opinion publique, les médias mainstream et de nombreux responsables politiques s’en sont outrés. Certains comme France 3 qualifiant l’affiche de “provocante” tandis que Libération titré celle-ci : “d’hasardeuse”.

D’autres commentateurs, comme Pierre Callamand issu du déshonorable PS Biterrois, n’ont d’ailleurs éprouvé aucun gène, ni aucun sentiment de culpabilité à moquer le “Jean moulin” de la ville de Béziers.

Quand Midi Libre fait la promo de musulmans devant une église dénonçant la stigmatisation, mais dont l’organisateur est manifestement agacé par l’islam modéré d’Hassen Chalghoumi…

Robert Ménard et Midi Libre… ou si vous préférez : le “je t’aime moi non plus”. En somme, un matraquage incessant envers le premier magistrat de Béziers. Effectivement, le vieux quotidien régional aujourd’hui devenu progressiste assumé, surtout depuis l’installation de son directeur de rédaction, le très libéral Olivier Biscaye, soigneusement placé par son patron, qui n’est d’autre que Jean-Michel Baylet, PDG du groupe la Dépêche membre du Parti Radical de Gauche, qui a eu une vie politique bien chargée, a été Ministre à la fin du quinquennat d’Hollande et a soutenu le Président actuel durant sa campagne électorale,etc, etc… bref, on a tous compris à qui profite le crime.

Ce même journal qui, le 2 novembre, relayera un communiqué du collectif Ensemble ! du Biterrois et Béziers Citoyen , accusant le maire de Béziers “de se joindre au concert des voix de l’extrême droite et de la droite extrême pour stigmatiser les musulmans en utilisant l’argent de tous les contribuables de Béziers pour placarder dans la ville des affiches haineuses après l’acte terroriste de la basilique de Nice,” comme on peut le lire dans le communiqué du collectif. 

Ce même journal qui, pendant que la ville de Béziers dévoilait son affiche pour lutter contre ceux qui mutilent, mitraillent, écrasent, décapitent, égorgent… publiait un article concernant : une action de communication organisé de musulmans protégeant l’église de Lodève. Une action bienveillante nous dit-on. Organisée par un certain Elyazid et qui par son action voulait dénoncer la stigmatisation dont les musulmans seraient victimes : “Marre de ces atrocités, marre de ce climat ambiant, marre de cette hypocrisie. Où est passée ma douce France, celle de la Liberté de l’Égalité et de la Fraternité. Elle a malheureusement laissé la place à la lâcheté, l’hypocrisie, la méchanceté et surtout la haine. Entre la bêtise de certains de ma communauté, l’incompétence des dirigeants et la lâcheté de certains internautes qui propagent la haine et la division, mon pays va mal très mal…”.Explique le jeune homme.

Ce même Elyazid qui, grâce à la complicité du journal rouge et blanc, aura ému plusieurs milliers de personnes. Mais ça, c’est sans connaître la sensibilité politique de Elyazid. Car en effet, lorsque l’on apprend que ce dernier relaye sur son compte facebook, le 21 novembre 2015 – quelques jours après le massacre des islamistes au Bataclanune pétition demandant qu’Hassen Chalghoumi ne soit plus porte parole des musulmans pour avoir dénoncé ces actes barbares et choisit le camp des musulmans modérés, on commence à s’inquiéter. Pardon, mais au risque d’être insulté d’islamophobe, l’action citoyenne bienveillante de Lodève prend soudainement une toute autre allure…

Nous ne parlerons pas des publications partagés par Elyazid, concernant “Baraka City”, l’association dissoute récemment pour entretenir des liens avec la mouvance islamiste. Inutile d’en ajouter sous le pif de Midi Libre, la gamelle de l’indécence est pleine.

En attendant que la manipulation pullule, continuent de fleurir ici et là les verbeux discours moralisateurs de bien-pensants, obsédés par les cellules imaginaires de la très dangereuse extrême droite. Celles qui pourraient passer à l’action n’importe où, à tout moment et qu’il faudrait à tout prix réprimer, peu importe les réalités. Les voilà donc les convictions de ces bobos libéraux islamo-collaborationnistes, qui sous prétexte du multiculturalisme, masquent leur peur au bénéfice de la trahison.

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IA : Toussez et votre téléphone vous dira si vous êtes positifs au Covid-19 ou pas.

Démission de Jean Messiha: Le RN vire t’il trop à gauche ?