in , ,

Dès à présent, organisons-nous au sein de « Pouvoir au Peuple » !

1/2 -Benoit d’Outaud :

Le fait que les élections en France au niveau présidentiel soient truquées (mais pas seulement : pensons au précédent du sénateur milliardaire synarchiste marchand d’armes Dassault)) avec probabilité n’implique pas que ce soit Macron qui soit forcément réélu en 2022.

Certes, il est à l’Elysée donc il bénéficie de nombreux réseaux. En outre, il est officiellement soutenu par ceux qui ont le plus d’argent en ce moment en France et qui ne sont pas français, mais anglo-saxons : pensons qu’en 2012, c’est Macron l’émissaire de Hollande pour aller rassurer la City.

Mais le problème, qu’il a lui-même envisagé, c’est qu’il ne puisse pas être assez populaire pour se représenter. Jurisprudence Hollande ? Officiellement, Hollande a dû ne pas se représenter car il était trop impopulaire : ce qui au passage permet de se rendre bien compte que Macron ne peut être réélu démocratiquement en 2022, lui qui est bien plus impopulaire auprès de 80% de la population que Hollande.

Maintenant, avec ce que j’ai appris depuis les élections US de 2020, je pense qu’en fait, ceux qui l’ont placé au pouvoir l’ont lâché. Et qu’il a été interdit de se représenter, ce qu’indique le lâchage de son « ami » le très influent Jouyet, un des faiseurs de Macron.

Macron craint le même sort que celui qu’il a vampirisé. Il n’a pas tort. Car s’il est certain pour moi que les élections ne sont pas démocratiques et dépendent du choix de l’oligarchie et non du peuple. Par contre, il n’est pas du tout certain que Macron puisse se représenter.

Ce qui plaide en sa faveur, c’est que l’oligarchie atlantiste est en telle crise, qu’ils n’ont plus les moyens de fabriquer de nouveaux candidats. Macron est ainsi disponible, corvéable, pas très intelligent, déséquilibré.

Une bonne campagne médiatique, avec sondages favorables et articles de presse aux petits oignons, et Macron serait considéré comme démocratiquement élu, par ceux qui croient encore dans ce système oligarchique et antidémocratique : environ 10 millions de soumis, pour ne pas dire de collabos : le propre du collabo est de croire qu’il a raison d’agir comme il le fait.

Mais il est possible qu’au final, MLP soit préférée ou encore un candidat(e) inconnue, tout comme Macron l’était un an avant sa candidature impopulaire : mais il a été élu.

En conclusion, il n’est pas certain que Macron soit l’élu de l’oligarchie atlantiste en France. Par contre, il est certain que ce sera son élu qui sera au final officiellement élu, comme Biden aux environ +/- 65 millions de voix aux USA, qui a gagné contre Trump aux +/- 75 millions de voix.

Et comme je suis complotiste, et que je ne vois pas d’autre alternative, je pense que les élections sont truquées pour que le candidat qui n’a pas récolté les voix suffisantes pour être réélu le soit

2/2 – Brigitte Pascall :

Dans l’article de Benoit, il y a du vrai et du faux.

2.1°)- OUI, c’est vrai que JP JOUYET et Attali ont « lâché » Macron. A la place du petit banquier, Attali propose Audrey Tcherkoff (voir photo sur mon mur), la petite quarantaine, venue du secteur privé, et qui, lorsqu’on l’écoute, n’est pas très intelligente. Qu’importe : Macron n’est plus rien pour ses ex-commanditaires d’hier encore : cela seul est important !

De plus, le MEDEF a lâché Macron, en se mobilisant vigoureusement: d’abord pour l’ouverture des petits commerces, lors du second confinement. Puis en 2021, contre le principe d’un troisième confinement. Ce lâchage est important : on rappelle que Pierre Gattaz a joué un rôle cardinal en 2016-2017 afin d’aider Macron à arriver à l’Elysée.

2.2°)-NON, et contrairement à Benoit, je pense que Macron ne se représentera pas en 2022, car trop démonétisé aux yeux de l’opinion.

2.3°)- De plus, on pense que la Classe dirigeante n’est pas réductible aux commanditaires de Macron + Macron. Depuis que les conseils militaires se multiplient, l’armée (les hauts gradés) joue un rôle politique de premier plan. Par exemple, si on n’a pas eu de troisième confinement, c’est grâce à eux. Même chose pour le MEDEF, dont le point de vue s’impose au Peuple français.

L’armée et el MEDEF auront donc leur mot à dire en 2022 sur le choix du candidat. Et cela m’étonnerait qu’ils cooptent Macron….!

En ce moment, Mélenchon et son entourage sont fébriles, très présents médiatiquement : voir passages récents de M. Aubry, C. Autain, JLM, Corbière. On les sent très mobilisés pour la campagne de 2022.

2.5°)- A notre tour de nous regrouper autour du Rassemblement « Pouvoir au Peuple ». Ce rassemblement a été créé en juin 2019 avec des insoumis critiques (« Insoumis démocrates », « Franchement insoumis », courant interne/externe à la FI : « Rupture Pouvoir aux insoumis3). Le Pôle de renaissance pour le communisme en France avec Madame Annie Lacroix-Riz comme adhérente), le CNSJS de Jacques Cotta et le PARDEM avec Philippe Meens.

Son porte-parole pourrait être, soit Jacques Généreux, soit Jacques Sapir, soit Jacques Cotta.

Notre programme vise à tirer par le haut des classes populaires et les petites classes moyennes tombées dans la pauvreté par 40 ans de libéralisme arrogant.

Emmanuel Todd propose une négociation intergénérationnelle entre les jeunes précarisés et les personnes âgées pas très riches non plus.

Je ne suis pas d’accord avec son idée. Il ne s’agit pas de négocier l’austérité faite au Peuple français depuis Raymond Barre. La première chose à faire est de reconstruire un Etat social redistributeur, tant pour les jeunes, les adultes et les vieux ! Donc de rétablir l’Impôt sur les grandes fortunes. Arrêter de gaver les patrons avec l’argent public du budget, c’est à dire avec nos impôts.

Un exemple entre mille : dans les années 90, l’argent de l’enveloppe des 900 000 CES a été entièrement siphonnée par les patrons, en exonérations de cotisations sociales, ce qui n’a créé aucun emploi (cf ouvrage de Philippe ASKENASY : « Les décennies aveugles. 40 ans de politique de l’emploi », édition du seuil, 2011). Il faut donc supprimer impérativement ces exonérations de cotisations. Recréer des aides à l’emploi pour le Peuple français, style contrat emploi consolidé.

Notre rassemblement est ouvert à toutes et tous. Nous avons rédigé un programme en 30 points. Si tu partages nos idées, tu es cordialement invité(e) à nous rejoindre. Dans « Pouvoir au Peuple », il n’y a ni chef, ni hiérarchie, ni argent à gagner. Tout le monde est bénévole. Tout le monde a droit à la parole de façon égalitaire. Les décisions sont prises en commun. »

Written by Brigitte Pascall

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

France Soir: Christian Perronne au Défi de la vérité après sa publication dans le NEJM

Une majorité bien portante condamnée pour soupçon d’infection