in

L’indice de consommation chute aux USA depuis le début du mois, malgré que Biden se soit proclamé président.

L’indice de consommation a chuté de façon inattendu début novembre aux État Unis, alors que les Américains étaient en pleine élection présidentielle. Une tendance qui se confirme malgré l’annonce de la victoire de Joe Biden par les médias.

L’étude bi-mensuelle concernant les intentions de consommation, publiée par l’Université du Michigan, a montré une forte baisse des perspectives de la consommation des ménages américains, révélant que les américains sont de plus en plus septiques quant à l’avenir de leur pouvoir d’achat.

L’indice d’intention de consommation est passé de 81,8 à 77. Les économistes avaient initialement prévu une amélioration à 82 points.

“Le résultat de l’élection présidentielle, ainsi que la résurgence de l’épidémie de covid-19 et la hausse des décès liés, sont responsables de la baisse de début novembre”, a déclaré Richard Curtin, économiste et chargé de l’enquête.

Curtin University a indiqué que les sondages menés après l’élection américaine ont démontré que les intentions d’achat chez les électeurs républicains sont en baisse tandis que du côté des électeurs démocrates, on attend de voir l’avenir avant de consommer ou d’investir. Pour expliquer cette prudence, Curtin University a déclaré qu’il est probable que les craintes concernant la pandémie aient dépassé tout sentiment positif à l’égard des démocrates après l’élection.

En 2016, dés la victoire de Trump, l’indice de consommation avait bondi de 4,4 points aux USA

La tendance qui se dessine contraste fortement avec la réaction des consommateurs après les élections de 2016. Effectivement, après la victoire de Trump, l’indice avait bondi de 4,4 points à 91,6 à la mi-novembre, plus d’un point au-dessus des prévisions du consensus des économistes. L’indice à fin novembre 2016, atteignait même les 93,8 points.

“La réaction des consommateurs après la victoire de Trump s’était traduite par un grand optimisme pour l’avenir de leurs finances personnelles, ainsi que l’amélioration des perspectives de l’économie nationale”, avait déclaré, à l’époque, Curtin University.

Cette réaction faisait suite au message protectionniste que Trump avait envoyé aux américains lors de sa campagne de 2016. Or, Joe Biden, qui était fortement soutenu par Wall Street et les militants de gauche, a fait campagne sous un ton plus libéral, orienté vers la finance américaine, mais aussi de politique culturelle pour satisfaire les électeurs de gauche.

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mais qui est Tristan Mendès, financé par l’oligarchie et pourquoi s’efforce-t-il à démonter le documentaire Hold-Up réalisé grâce aux citoyens ?

[EN DIRECT] Des dizaines de personnes prises en otage dans l’entreprise Française Ubisoft à Montréal (à confirmer)