in

Conflit Gréco-Turc: Mauvais Macron !

Et si l’OTAN pouvait s’auto attaquer ? Improbable disent certains ! Pourtant, chaque jour qui passe rend possible cette éventualité. Affaire à suivre…

Le locataire de l’Elysée a fait le choix risqué d’engager de plus en plus la France dans un rapport de force avec la Turquie en Méditerranée orientale. Ceci sous prétexte de la solidarité européenne en éloignant au passage, l’allier outre atlantique, au risque d’isoler complètement notre pays, seul à soutenir la Grèce et Chypre. Par les propos d’Angela Merkel 14 août dernier, Emmanuel Macron ne pouvait faire que le constat d’un désistement de l’Allemagne, dans sa périlleuse tentative diplomatico-militaire.

 

Ainsi, la Chancelière d’Allemagne a donc rompu le « traité franco-allemand », signé par ce « même couple » à Aix-la-Chapelle le 22 janvier 2019, enterrant alors les principes de solidarité avec la Grèce et Chypre, membres de l’Union Européenne.

« Ce 27 août, le ministère de la Défense turc a déclaré que les marines turque et américaine viennent de procéder à un exercice maritime conjoint, en Méditerranée orientale évidemment. « La marine turque poursuit son entraînement maritime avec les marines alliées. La frégate turque TCG Barbaros et la corvette turque TCG Burgazada ont effectué un entraînement maritime avec le destroyer américain USS Winston S. Churchill en Méditerranée orientalele 26 août 2020″

Précise le communiqué turc.

À noter que durant cet exercice conjoint, le navire de recherche turc Oruc Reis, escorté par des navires de guerre turcs, continue ses études sismiques dans la région malgré les avertissement de l’UE, lors que ce sont justement ces opérations d’exploration des ressources énergétiques menées par la Turquie dans les zones économiques exclusives grecque et chypriote qui sont à l’origine du conflit et de l’engagement de la France !

Cet exercice conjoint américano-turc, démontre que les USA continuent de soutenir leur allié turc et envoient un message d’humiliation au marquis poudré de l’Elysée.

« Tout ce que Macron touche devient de la merde » 

Donald Trump le 25 juin 2020

Ironiquement, le 18 août, Trump, a qualifié, le président turc Erdogan de « joueur d’échecs de classe mondiale », méprisant ainsi le Président Macron. Il est intéressant de se souvenir que Donald Trump avait déclaré, le 25 juin dernier, que « tout ce que Macron touche devient de la merde ». Ce qui en dit long sur les relations franco-américaines actuelles…

En clair, pour les Etats Unis, comme pour l’Allemagne, la France n’est désormais plus qu’une puissance de seconde zone, dirigée par des charlots et qui a perdu toute légitimité sur le terrain international.

La gestion approximative d’Emmanuel Macron dans ce dossier pourrait avoir de graves conséquences. Il a engagé imprudemment la France dans les opérations militaires de l’UE (opération « Irini ») et de l’Otan (opération « Sea Guardian »), et cela au nom de solidarités européenne et atlantiste dont il est le seul à croire qu’elles prévalent sur les intérêts nationaux. Par cette absence de lucidité, la marine française se retrouve donc toute seule…

L’incroyable erreur qu’ait fait Macron, est de s’essayer face à la puissance turque sans s’être assuré qu’il aurait le soutien des Américains et des Allemands auparavant. Non seulement ces deux pays le lâche, mais l’armée américaine se range du côté de la Turquie, ce qui ne laisse aucune chance au jeune fluet, de pouvoir se sortir de cette situation sans déshonorer la France.

 

Pire, pensant pouvoir reprendre de l’épaisseur dans la cours des grands, l’enfariné Macron n’a rien trouvé d’autre que de soupçonner(presque ouvertement) Poutine d’être le commanditaire de l’empoisonnement supposé de l’opposant Navalny, candidat espéré des Européistes.

Et cela sans la moindre preuve. Ce qui ne peut qu’isoler encore un peu plus la France, de nouveau en froid avec la Russie. Il n’en rate pas une notre Manu et ce n’est pas Donald Trump qui nous démentira…

 

En conclusion, à vouloir prendre trop de place, Macron se retrouve à sa place. Celle de l’arroseur arrosé, humiliant humilié, ne divertissant plus que lui même. Récemment, le président Erdogan adressait à l’attention de Macron que « Le temps des caïds est révolu ». Nous souhaiterions lui faire savoir que le qualificatif de « pitre » lui correspond beaucoup mieux • 

 

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Mais qui a voulu flinguer l’arrière saison en Agde ???

Macronie: David, interpellé et embarqué pour avoir mangé une chocolatine.