Monde d’après : D’ici 2030, l’automatisation va faire disparaître 53 millions d’emplois en Europe

Monde d’après : D’ici 2030, l’automatisation va faire disparaître 53 millions d’emplois en Europe

Encore une fois, « le monde d’après » ne présage pas la pleine quiétude et le bonheur absolu. En effet selon un rapport du très sérieux cabinet Mc Kinsey réalisé avant la crise et actualisé post covid-19, le marché du travail va subir un profond bouleversement durant la décennie à venir. Le cabinet d’audit qui travaille avec les plus grandes industrie Européennes, projette un tableau bien noir pour les salariés européens et notamment pour ceux dont les métiers manuels sont les moins qualifiés. En cause la disparition de prés d’un quart des emplois dû à l’automatisation…

Réalisée avant la crise sanitaire mondiale, qui a débouché sur une crise économique planétaire, cette étude a pris en compte les conséquences sur l’emploi après la pandémie de covid-19. L’objectif pour le cabinet McKinsey est d’anticiper les changements qui auront un impact sur l’emplois d’ici 10 ans, principalement du fait de l’automatisation qui concernera 53 millions d’emplois d’ici 2030.

Le cabinet Mc Kinsey prévoit la disparition de »près de 59 millions d’emplois européens, soit 26% du total, à court terme. Selon les analyses des experts, dés que les économies des pays développés seront relancées, il y aura un déséquilibre sur le marché du travail avec une forte demande en compétences qualifiées non pourvus et des emplois peu qualifiés restant mais largement automatisés, indique les experts dans leur rapport, pour qui il sera difficile de faire coïncider l’offre et la demande de travail.

Les 15/24 ans premières victimes de l'automatisation

Le rapport superpose la crise actuelle de l’emploi aux tendances de long terme, qui auront une influence sur le marché du travail. Il projette un important chevauchement entre les emplois menacés en raison de la pandémie à court terme et les emplois remis en cause par l’automatisation, à plus long terme. C’est le cas pour les  jeunes de 15 à 24 ans du fait des types d’emplois qu’ils occupent en début de carrière : caissiers, serveurs, préparateurs…- qui sont à la fois hautement automatisables et menacés à court terme par la pandémie.

Les chiffres sont stupéfiant, puisqu’il s’agit de 53 millions d’emplois en Europe qui sont concernés par l’automatisation d’ici 2030, soit presque un quart du marché du travail. 

Un automatisation à grande échelle concentrée dans les grandes métropoles européennes

Le cabinet McKinsey estime que 95% des emplois seront automatisés d’ici 10 ans. Cette tendance concerne surtout le travail peu qualifié, dans l’industrie manufacturière, mais également dans la distribution, l’hôtellerie et la restauration. Ce qui par conséquence, selon les analystes, renforcera la valeur des diplômes et une requalification des salariés.

L’un des autres points que l’étude souligne, c’est que l’emploi sera de plus en plus concentré géographiquement: d’ici 2030, 48 villes en Europe (Paris, Londres, Stockholm, Milan, Lyon-Grenoble, Rennes, Toulouse, ect.) devraient concentrer 50% des emplois contre 35% entre 2010 et 2020.

Un besoin de main d'oeuvre qui va considérablement s'atténuer

L’offre de main d’oeuvre va significativement être réduite d’ici 10 ans, du fait du vieillissement général de la population. Ce qui aura pour effet de faire disparaître environ 4% d’emplois, soit 13,5 millions de travailleurs. La tendance à la réduction du temps de travail devrait avoir un effet de moindre ampleur. Les prévisionnistes de McKinesey l’estime à 2% seulement.

Pour conclure, les besoins pour le marché du travail en terme de compétences, seront aussi chamboulés : d’ici 10 ans, 94 millions de travailleurs devront suivre des formations spécifiques pour s’adapter à l’utilisation des technologies pour conserver leur emploi. Parallèlement, 21 millions de travailleurs devront changer d’activité professionnelle.

Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *