in , ,

USA/Patriots: Une femme abattue lors d’une manifestation au Capitole, sept autres personnes auraient été hospitalisées, 13 arrestations

Une femme qui a reçu des tirs lors de manifestations au Capitole mercredi est décédée , selon les pompiers

La jeune femme abattue au Capitole ce 6 janvier 2021 - Images: Victor J.Blue / Bloomberg via Getty Image

Un témoin a déclaré qu’il était juste derrière la femme, qui a défié les ordres de la police de se retirer en essayant d’entrer dans le Capitole par une fenêtre.

Le témoin s’est identifié, mais son nom n’est pas clair dans la vidéo. Ce dernier a déclaré qu’il était juste derrière la femme, qui est tombée sur lui, laissant du sang sur ses mains.

L’homme a également blâmé les politiciens et justifier la violence, car ils ont refusé d’aider les gens ordinaires à travers le pays.

CBS a confirmé cette information de la fusillade et des autres victimes de la manifestation :

Une femme a été abattue mercredi et au moins sept autres ont été hospitalisées au milieu d’une scène sans précédent et chaotique dans laquelle des partisans du président Trump ont envahi le Capitole, selon DC Fire And EMS. La femme est dans un état critique dans un hôpital voisin. […] L’un des blessés a subi des écorchures et des fractures à la suite d’une chute, tandis qu’un autre a subi un arrêt cardiaque, ont indiqué des responsables. À révélé le média.

L’attaque du Capitole s’est produite après que le président Donald Trump se soit entretenu avec des partisans de la Maison Blanche qui s’opposent aux résultats des élections et, le jour où le Congrès devait confirmer le vote du collège électoral pour Joe Biden en tant que 46e président.

Des médias locaux ont aussi rapporté que 13 personnes ont été arrêtées sur Capitol Hill.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le Pérou et Pfizer s’affrontent au sujet de l’immunité juridique des effets secondaires du vaccin ArnM à long terme

LA CARTE DE L’INÉDITE CRISE SOCIALE QUI VIENT