in ,

Quand Murdoch, le patron de Fox News décide de lâcher Trump…

Alors qu’elle était devenu la chaîne préférée de Donald Trump, il semble qu’elle est décidée à retourner sa veste ces derniers jours. Les électeurs de Trump sont furox…

La victoire de Joe Biden qui se dessine, dans l’attente d’un examen final en Pennsylvanie, en Géorgie, au Nevada, en Arizona et en Caroline du Nord, pourrait être imminente car il n’a besoin que de deux de ces États pour gagner, désormais.

Et, paradoxalement, Fox News pourrait être le premier réseau de télévision du pays à l’annoncer, malgré la colère de plusieurs conseillers de Trump contre Fox News en ce moment et surtout celle des citoyens américains pro-Trump.

Aux États Unis, à l’heure actuelle, pour savoir où va le pays il faut regarder Fox, qui est la principale source d’informations pour de nombreux électeurs qui parient sur Trump. Alors la chaîne d’info est-elle en train d’abandonner Trump? Bien qu’il soit encore trop tôt pour le savoir avec certitude, il existe déjà des preuves pour le suggérer.

selon Gabriel Sherman un journaliste américain qui a écrit un livre sur “les secrets de la chaîne” , quoi qu’il arrive, Fox va gagner même si Donald Trump n’est plus président. Car les audiences de Fox ont été tout aussi élevées avec un président démocrate à la Maison Blanche. Si Fox continue de se distancer de Trump, il sera de plus en plus difficile pour Trump de continuer à dire que les élections ont été une fraude.

Du scandale Clinton-Lewinsky au récit Bush-Gore, de la guerre en Irak à l’attaque du Tea Party contre la présidence d’Obama, Roger Ailes a développé un pouvoir inégalé pour influencer l’agenda politique. Plus encore, il est devenu la figure incontournable de l’Amérique conservatrice et l’homme que tout politicien républicain ayant des aspirations présidentielles doit courtiser. 

Extrait du livre de Gabriel Sherman sur Roger Eugene Ailes (premier PDG de Fox News et du groupe Fox Television, qui a aidé Donald Trump lors de sa campagne en 2016 et qui est décédé le 18 mai 2017)


Selon les sources du journaliste, Trump a téléphoné au propriétaire de l’empire de la télévision, Rupert Murdoch, et lui a “vivement” suggéré de se rétracter après sa décision d’attribuer l’Arizona à Biden. Murdoch, qui dit depuis des mois que Trump perdrait l’élection, a refusé (Fox News avait expliqué pourquoi ils pensent que l’Arizona tombera du côté du démocrate, tandis que des médias tels que le New York Times ‘ou CNN disent que rien n’est fait).

Bien sûr, contrairement à tous les grands médias, Fox n’est pas entièrement rebellée contre Trump. Car en fait, la situation actuelle aux États-Unis est si instable que toute position est momentanée. Les célèbres présentateurs Tucker Carlson et Sean Hannity, amis du président, ont tenter de faire écho aux propos de Trump en diffusant les accusations de “fraude” provenant de quelques dirigeants Républicains.

L’éditorialiste Tucker Carlson a également attaqué les autres médias pour avoir déclaré l’avance de Biden “trop ​​tôt”. Cependant, il a été rapidement rattrapé par la patrouille… assurant par la suite qu’il n’avait pas encore vu “les preuves” confirmant une éventuelle “fraude” électorale.

Pour Murdoch l’idéologie du conservatisme à ses limites

Dans cet avenir incertain, la question n’est pas de savoir si Donald Trump n’est plus ami avec Rupert Murdoch, ni le fait que Fox News ait été le bras médiatique du Trumpisme jusqu’il y a encore quelques jours, mais que le pragmatisme de l’empire Murdoch (dans son conservatisme) n’est pas moins cristallin. L’idéologie est importante, certes, mais les affaires le sont d’autant plus.

Il faut se souvenir que lorsque Donald Trump a commencé à balayer les primaires républicaines, Murdoch a montré son mécontentement à plusieurs reprises (il a même dit qu’il détestait Trump). Lorsque Trump est devenu candidat à la présidentielle, Murdoch avait tweeté: “Quand Trump va-t-il cesser d’embarrasser ses amis ? Ainsi que le pays tout entier….”

Rupert Murdoch PDG de Fox News et Donald trump

Ensuite Trump a remporté les primaires et est devenu, progressivement, le candidat chouchou de Fox et a créé un climat commercial favorable jusqu’à ces derniers jours… Effectivement, quelques minutes après la conférence de presse de Trump, le New York Post’, propriété de Murdoch qui est l’un des rares journaux à avoir soutenu la candidature de Trump contre Joe Biden, a titré une de ses dépêches : “Un Trump abattu fait des allégations non fondées sur la fraude élection dans son discours à la Maison Blanche” .

Depuis sa défiance envers Trump, les tensions se sont cumulés à l’encontre des journalistes de Fox News, obligeant le groupe fox à renforcer ses mesures de sécurité.

What do you think?

One Comment

Leave a Reply

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

USA 2020: Pourquoi les Républicains ne défendent-t-ils pas Trump ? Explications…

L’éviction de Trump signe t’elle la précipitation du funeste “Great Reset” des mondialistes ?