in ,

Présidentielle 2022: Après avoir profité des réseaux sociaux en 2017, les macronistes souhaitent rapidement “réguler l’espace numérique”

Les macronistes intègreront dés cette semaine des amendements au projet de loi sur le séparatisme, afin que les plateformes numériques soient régulées le plus rapidement possible.

“Face à la prolifération des fakenews, une seule solution : Le politique doit reprendre la main pour réguler l’espace numérique”, a déclaré Stanislas Guérini. “Il faut agir. L’impact des réseaux sociaux a été sous-estimé, on ne peut plus agir avec les mêmes règles du jeu qu’il y a vingt ans.”

Des propos rapportés par Le Monde, ce lundi 18 janvier. En outre, le délégué général de LREM souhaite une régulation des plateformes numériques, aussi bien au niveau national, qu’au niveau européen. Ce dernier estime que ceci doit être mis en place rapidement dans le but que la campagne présidentielle se déroule dans de bonnes conditions. “L’expérience nous démontre que les campagnes électorales sont un terrain de jeu pour celles et ceux qui haïssent la démocratie et veulent la déstabiliser.” A insisté le macroniste, faisant référence au piratage qu’ils avaient subi en 2017.

Pour que cette disposition soit effective dans les plus brefs délais, des amendements vont être glissés dans le projet de loi sur le séparatisme, examiné a partir de ce lundi 18 janvier à l’Assemblée Nationale.

Lors de la campagne de 2017, la macronie misait en masse sur les réseaux sociaux

Une position des macronistes a contre courant de leur stratégie de 2017, où ils misaient énormément sur les réseaux sociaux. Effectivement, de moins en moins de personnes s’informant dans les journaux ou à la télévision, aux profits de Facebook, Twitter ou encore YouTube, la macronie avait massivement investi les réseaux sociaux.

Il faut savoir que les réseaux sociaux constituent la première source d’information pour près de 30% des jeunes électeurs (18-24 ans) selon une étude menée par l’Université d’Oxford dans 26 pays dont la France. (campagne 2017)

Plus de 25 millions de tweets avaient été consacrés à  la campagne présidentielle juste sur le mois d’avril 2017 sur une plateforme de microblogging. Du jamais-vu lors d’un événement médiatique en France.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le président Trump délivrera 100 “pardons” lors de sa dernière journée au pouvoir

Covid19 : L’heure d’une effroyable crise économique ?