in , , , , , , , ,

Municipales : Le RN « extrêmement » déterminé !

Ce dimanche 12 janvier, les cadres du Rassemblement National se réunissaient à Paris pour une convention en vue des élections municipales 2020. Au programme : Officialisation des alliances avec la Droites Populaire de Thierry Mariani et présentation du Sètois Sébastien Pacull, premier candidat de l’Union des Droites. Mais surtout, cette journée a permis d’insuffler motivation aux candidats qui auront la responsabilité de porter les équipes à la victoire en mars prochain.

Le Rassemblement National, une machine que rien ne peut désormais arrêter.

Alors que les « grands » commentateurs annoncés multiples catastrophes en 2014, après qu’une bonne dizaine de villes soient remportées par des élus issues ou proches du Rassemblement National, cette fois-ci, flotter comme un air de provocation quand la présidente Marine Lepen mettait en évidence les très bons bilans de ces mairies.

Que ce soit à Fréjus ou Cogolin dans le Var, à Hayange en Moselle, dans le Vaucluse à Le Pontet ou dans la sous-préfecture de l’Héraultaise, à Béziers chez Robert Ménard : Les bilans sont positifs, voir excellents.

Force est de constater que « la gestion RN, ça marche !

Plus récemment, en mai 2019, lors des dernières élections municipales, le Rassemblement National a démontrer par le résultat du scrutin (presque 25% de l’électorat a voté le RN) qu’il était donc devenu la première force politique du pays. Rien ne semble donc pouvoir freiner leur ascension.

La force par l’union

Depuis que les macronistes sont au pouvoir et que LaREM a éclaté les partis traditionnels de gauche et de droite, qui sont incontestablement la cause des conséquences de la crise sociale sans précédent que traverse actuellement la nation; beaucoup de citoyens amoureux de la France se sont retrouvés les orphelins de ceux a qu’ ils avaient donnés leur confiance durant ces dernières décennies. C’est donc ces concitoyens, qui refusent que la France soit vendue aux mondialistes, qui aujourd’hui viennent renforcer les rangs du Rassemblement National.

Devant la politique anti France et inhumaine menée par le gouvernement macron, de grandes personnalités politiques se sont élevées et ont fait le choix de s’unir pour sauver la France. C’est avec ces convictions que la Droite Populaire de Thierry Mariani, a décidée de travailler avec les Rassemblement National jusqu’au moins en 2022, pour éviter une réélection d’Emmanuel Macron qui serait irréversible pour notre pays.

Cette volonté d’union s’est également concrétisée en automne dernier avec la naissance du premier candidat de l’Union des droites. En effet en novembre 2019, le Sétois Sébastien Pacull président démissionnaire de fédération des LR de l’Hérault, avait anoncé qu’il se présenterait aux élections municipales de la ville de Sète en 2020 avec le soutien du RN. Le quadragénaire très apprécié par les adhérents des républicains devient ainsi la première personnalité politique de l’Union des Droites.

2022 en ligne de mire

Durant cette studieuse après-midi, les sympathisants, militants et cadre du parti patriote ont eu de quoi se charger en motivation tellement la détermination était palpable.

Les élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, seront une étape de transition pour le RN. Car l’objectif du premier parti de France est clair et sans ambiguïté : il veut prendre le pouvoir en 2022, lors des élections présidentielles.

Après les élections locales viendront les échéances départementales et régionales. Mais comme l’a rappelé Marine Lepen, remporter une élection se construit avant de se gagner. Les candidats investis auront donc un rôle essentiel, puisqu’il s’agit de d’asseoir l’encrage local du parti.

Pour réussir cette tâche, ces derniers peuvent compter sur des sympathisants et militants motivés comme jamais, car il est certain que la victoire n’a jamais était aussi proche…

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

En trente ans, les surfaces incendiées ont doublé dans le monde.

Le département de l’Hérault va donner 150 Euros pour l’achat d’un vélo électrique.