in

Les chiffres finiront par parler : A quoi jouent-ils ?

Les décisions gouvernementales sont prises sur la base d’estimation de mortalité par des experts comme Fergusson, qui ont une réputation de surestimer les chiffres entrainant des décisions aux conséquences dramatiques pour la France et les Français.

Les décisions gouvernementales sont prises sur la base d’estimation de mortalité par des experts comme Fergusson, qui ont une réputation de surestimer les chiffres entrainant des décisions aux conséquences dramatiques pour la France et les Français. 

Les estimations peuvent être erronées car elles sont basées sur des modèles et des prévisions, cependant elles devraient être calibrées afin d’en vérifier la validité externe.  Il a été aussi vu que les tests PCR entrainent l’identification de personne ayant du virus au fond de leurs fosses nasales, mais ne générant pas forcément des malades.  Ces tests, comme préconisés par les experts, devraient être utilisés en complément d’un diagnostic médical.  De plus l’usage de ces tests en population générale n’est pas recommandé car il induit des erreurs substantielles de mesures.  La marge d’erreur d’un test sans diagnostic clinique conduit à la classification de personnes non malades parmi des cas positifs.  Ces tests ne permettent donc pas d’identifier des malades mais des personnes ayant l’ARN du virus. 

Depuis plusieurs mois, les chiffres de Santé Publique France et des ARS ont des différences notables et de plus en plus d’observateurs s’en étonnent puisque Nice Matin a même publié un article questionnant la différence entre les hospitalisations mesurés par santé publique France 587 et celles des hôpitaux 273.  Une différence tellement important que l’on peut en questionner les décisions des autorités gouvernementales sur les restrictions des libertés fondamentales et le couvre-feu.

Written by France Soir

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Didier Lauga, le fascisant préfet du Gard, obligé de reculer face à la pression populaire après un post “gênant” sur facebook

Loi sur le séparatisme: En réalité une grave atteinte aux libertés pour “toutes et tous”