in ,

Folie sanitaire : L’État de Washington adopte un projet de loi pour vacciner les enfants sans le consentement des parents ou à leur insu

Le mois dernier, le District de Columbia a adopté la loi B23-017, qui permet de vacciner les enfants sans le consentement des parents ni qu’ils soient mis au courant.

Le « Minor Consent for Vaccinations Amendment Act » (Amendement sur le consentement des mineurs pour les vaccinations) permet à un enfant de 11 ans ou plus « de consentir à recevoir un vaccin lorsque la vaccination est recommandée par le Comité consultatif des États-Unis sur les pratiques d’immunisation. Elle établit également que si un mineur est capable de comprendre la nécessité, la nature et les risques importants inhérents aux soins médicaux, alors le consentement éclairé est établi ».

Le projet de loi permet non seulement aux enfants de cet âge de donner leur consentement aux médecins et autres administrateurs de vaccins à l’insu des parents ou sans leur consentement, mais il oblige également les compagnies d’assurance, les administrateurs scolaires et le personnel médical à dissimuler aux parents que leur enfant a été vacciné.

La législation prévoit (aux lignes 37-38) que « les prestataires qui administrent des vaccins en vertu de cette sous-section doivent demander le remboursement, sans le consentement des parents, directement à l’assureur » plutôt que d’impliquer un parent dans ce processus.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le Gouvernement de la Coalition Populaire lance un appel national à la désobéissance civile dés le mois de janvier 2021.

“Comment ose-t-on faire croire qu’il faudrait être prudent ? ” Geoffroy Didier (LR) souhaite une accélération de la vaccination de masse en France