in ,

Espionnage/Cybersécurité : en Israël, la firme NSO accusée de faire du “profit au détriment des droits de l’homme”

Parmi les produits phares de cette firme, le logiciel Pegasus qui permet d’outrepasser la confidentialité d’usagers internet, et donc d’opposants à des régimes tyranniques.

La firme NSO sous le feu des critiques. JACK GUEZ / AFP

NSO a réussi un tour de force : cette firme israélienne spécialisée dans les logiciels espions s’est mis à dos non seulement la plupart des mastodontes du numérique tels Facebook, Microsoft, Google ou WhatsApp, mais aussi des dizaines d’ONG comme Amnesty International. Les membres de cette union sacrée inédite ont déposé plainte la semaine dernière devant un tribunal américain en accusant NSO d’avoir « comme seule priorité le profit aux détriments des droits de l’Homme ».

Cette offensive judiciaire vise la fourniture par NSO de systèmes informatiques qui permettent d’outrepasser la confidentialité des échanges d’usagers d’internet dans le monde et plus particulièrement de surveiller et de réprimer des opposants ou lanceurs d’alertes dans des pays qui ne tolèrent pas la moindre critique. Hasard du calendrier : c’est également ces derniers jours qu’a été révélé le fait que les portables d’une quarantaine de journalistes et cadres dirigeants de la chaîne de télévision qatarie « Al Jazeera » auraient été hackés grâce à NSO pour le compte de clients sans doute saoudiens.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Un Israélien est mort du vaccin américain contre le COVID-19

Vaccination Européenne: La France se serait opposée à l’offre de 500 millions de doses du vaccin Pfizer pour favoriser Sanofi. En vain…