in , ,

Crise du secteur automobile : Macron sort la roue de secours.

Le 18 mai dernier, Bruno Lemaire a déclaré qu’il annoncera un plan de soutien au secteur automobile, sous 15 jours, avec un soutien en particulier aux véhicules propres. C’est finalement Emmanuel Macron qui présentera ce plan de soutien a annoncé dimanche Élisabeth Borne ministre des transports. Il s’agit d’attribuer des aides aux ménages pour l’achat d’un véhicule neuf qu’il soit électrique ou thermique…

Ce plan de relance destiné a obtenir en échange des engagements sur l’investissement et l’emploi en France, doit voir revenir des mesures comme les bonus revalorisés et une prime à la casse ou la prime à la conversion. Les constructeurs ont fait part de leurs craintes en indiquant que l’année 2020 risquait de se terminer par un effondrement de 20 % du marché automobile français, après la baisse de 89 % enregistrée en avril et celle de 48 % constatée sur ces derniers quatre mois.

« Ce que je porte pour ce plan de relance, c’est que ce soit l’occasion de faciliter l’achat de véhicules électriques par tous les Français et […] l’occasion d’aider encore davantage les Francais, y compris les plus modestes, à changer de voiture pour passer à un véhicule plus propre », a expliqué Elisabeth Borne sur France Inter.

Dans le but de dynamiser le renouvellement du parc automobile français, un dispositif d’aides publiques est déjà actuellement en application. Il concerne le remplacement d’un véhicule de plus de 14 ans. En échange de celui-ci un acheteur peut obtenir entre 1 500 et 3 000 euros s’il achète un véhicule thermique neuf ou d’occasion. Et jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion.

Pour les ménages les plus modestes et les actifs qui ne paient pas d’impôts et qui effectuent plusieurs kilomètres chaque jour pour aller travailler, cette prime est doublée. Elle peut être cumulée avec le bonus de 6 000 euros dont bénéficient aussi les voitures électriques neuves. « On souhaite tous préserver l’emploi au maximum, c’est bien le sens du plan de soutien que l’Etat met en place, on souhaite aussi que ce soit l’occasion d’accélérer la transition écologique », a fait savoir la ministre des transports.

RENAULT VA FABRIQUER SON CAPTUR HYBRIDE RECHARGEABLE EN ESPAGNE

Alors que le constructeur français (d’origine) vient d’annoncer la fermeture de plusieurs sites en France, c’est bien dans son usine espagnole de Valladolid que Renault construira la version hybride rechargeable du Captur, présenté en janvier dernier au Salon de Bruxelles. Cette usine commencera à produire le premier hybride rechargeable du groupe au fur et à mesure que le déconfinement et la réintégration des salariés s’organisera en Espagne. Les usines de la marque au losange ont stoppé leur activité le 16 mars en raison de la pandémie mondiale de Covid-19 et ont amorcé une reprise le 17 avril.

Usine Renault de Valladolid en Espagne

PSA RENONCE AU VERSEMENT EN 2020 DE DIVIDENDE SUR L'EXERCICE 2019

Le Groupe PSA et Fiat Chrysler, qui sont en cours de fusion, ont annoncé qu’ils renonçaient au versement d’un dividende ordinaire de 1,1 milliard d’euros chacun prévu dans le cadre de cette opération en raison de la crise du coronavirus. Le conseil d’administration de Fiat Chrysler et le directoire de Peugeot S.A. ont chacun décidé de ne pas distribuer de dividende ordinaire en 2020 lié à l’exercice 2019, ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

LE GROUPE NOVARES AU BORD DE LA FALLITE

Au delà des difficultés des constructeurs eux-même, le danger pourrait venir de leurs fournisseurs. En effet l’équipementier Novares et son PDG Pierre Boulet qui emploient prés de 12 000 salariés dans 23 pays ont été placé en redressement judiciaire ce mois d’avril. Ces dernières semaines, 40 des 45 usines de ce spécialiste en pièces plastiques étaient à l’arrêt. Le groupe côté en bourse est l’un des piliers du secteur automobile et sa chute entraînerait de graves conséquences.

Une enquête réalisée par la Fédération des équipementiers en avril 2020 auprès de 120 entreprises révélait que la trésorerie des fournisseurs est « extrêmement tendue ».

Que ce soit dans le monde, en Europe ou en France, le secteur automobile vacille et pourrait peut être bien finir par éclater avant que les cartes soient à nouveau resdistribuées via des cessions et/ou des rachats. Affaire à suivre…

What do you think?

Written by Alexandre LARREY

Curieux et passionné par les questions de géopolitique...

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Énormes conflits d’intérêts sur l’étude du Pr Mandeep Mehra publiée dans The Lancet.

Gros dégraissage en vue chez Altice !