in ,

Brigitte Pascall: “Le primat de l’argent à tout changé, sauf notre façon de penser”

Une nouvelle façon de penser est essentielle si l’Humanité veut survivre.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS/ Albert Einstein en 1931

“Notre monde est menacé par une crise, dont l’ampleur semble échapper à ceux qui ont le Pouvoir (officiel) de prendre les grandes décisions pour le bien et pour le mal. La puissance déchaînée de l’homme a tout changé, sauf nos modes de pensée, et nous glissons vers une catastrophe sans précédent.”

Excellent propos d’EINSTEIN !

OUI, notre monde est menacé par une crise sans précédent. La puissance déchaînée donnée à l’argent, à compter des années 80, “véritablement extra ordinaire” (sic) disait Jacques Généreux dans une conférence à Béziers sur le sujet de 2014.

Le libéralisme et le mondialisme triomphants font des banquiers et des multinationales les vrais et seuls décideurs du monde : Rothschild, SOROS, Goldmann Sachs, etc.

Les Pouvoirs officiels en place (Macron, Biden Merkel) ne sont que des marionnettes des mondialistes, imposant le MAL notamment la mort prématurée des personnes âgées, sur toute la planète. Et nous, pauvres militants de la gauche critique, continuant de réfléchir à travers les catégories de pensée routinisées, usées jusqu’à la trame de l’après-guerre : la “gôche”, qui nous délivrera : alors que ces formations soit disant préoccupées du Peuples sont toutes corrompues par Macron.

Un exemple entre mille rappelé hier par Dominique : la “gôche” a voté le confinement en mars 2020, début de notre malheur depuis presque un an ! Idem pour la “démocratie parlementaire” supposée « aller bien » ou “être défaillante” : alors que le suffrage universel = soit disant la “volonté populaire”, avec les serveurs Dominion et Scytl ont remplacé les élections en une simple cooptation du président de la République par le groupe Bilderberg. Et le supposée « démocratie » par une dictature brutale, comme les Gilets Jaunes ont pu en faire les frais ! 

Petr Zalenka, auteur tchèque du temps de l’URSS écrit : “Mais justement, c’est ça que j’ai subi toute ma vie, tu ne comprends pas ça ??? Cet Etat (URSS) qui nous pisse dessus, des milliers de litres de pisse tous les jours ! Et nous, on est debout, au milieu de tout ce tas de merde : et on se dit : tient, il pleut, mais le soleil va revenir !” (« Contes de la folie ordinaire »). 

De la même façon, Macron nous pisse dessus tous les jours depuis 2017. Et nous, sur les réseaux sociaux, on gomme, on euphémise l’ampleur de la dictature brutale, dans laquelle nous vivons. En continuant à penser “dans le cadre” obligé du discours militant : la “gôche” comme unique recours pour sauver le Peuple. “L’élection de 2022” comme unique espoir de changement social. 

Hier, chez le marchand de journaux, en achetant le Canard Enchaîné de la semaine, j’ai vu une nouvelle revue de la FI avec la photo de JLM en “une” : comme si cette pauvre “rustine” pouvait réinventer la Politique à hauteur de la rupture profonde avec le mondialisme, dont nous avons tous besoin. VOILA POURQUOI IL FAUT CREER DU NEUF EN POLITIQUE. Voilà pourquoi le Rassemblement “Pouvoir au Peuple” regroupant « les Insoumis démocrates », les « Franchement insoumis », le courant interne/externe à la FI « Rupture Pouvoir aux Militants », le PRCF, le PARDEM et le CNSJS. Et dont le porte parole pourrait être, soit Jacques Généreux, soit Jacques Sapir, soit Jacques Cotta : avons rédigé un programme nouveau de rupture avec le mondialisme déchaîné, en 30 points, qui n’a rien à voir avec le projet PS bis de la France Insoumise. 

POUR LA SUPPRESSION DES PROFESSIONNELS DE LA POLITIQUE !

 Autant les forces déchainées de l’argent sont agiles à faire le mal sur toute la planète, regorgent d’idées maléfiques comme dernièrement l’invention d’un virus par la France et la Chine, comme en court la rumeur ; autant les catégories de pensée dans le champ politique sont immobiles, inchangées, dormantes, pétrifiées depuis la IVème République : alors que nous vivons dans une société, qui n’a nous rien à voir avec celle de l’après guerre. 

Une clef d’explication de cette inertie de la pensée politique renvoie aux intérêts bien compris des professionnels de la Politique, vivant “pour” et « par “la politique” : Fabien Roussel , pour le Parti Communiste, Olivier Faure pour le PS, Mélenchon pour la FI : tous nos dirigeants politiques freinant des quatre fers : pour défendre et préserver la “démocratie parlementaire”, abusivement qualifiée de “révolution par les urnes” par JLM : afin de préserver tous leurs avantages financiers : traitement de députés et nombreux avantages qui s’y attachent ; argent du dispositif de financement de la vie politique : 22 millions d’euros rien que pour la France insoumise entre 2017 et 2022. Ce qui leur permet ensuite de parler avec mépris des “crevards à 3000 euros”(sic), que, nous les gueux, sommes ou ne sommes même pas…! 

Voilà pourquoi nous demandons la fin de toute vie parlementaire (fin des députés et sénateurs). Et l’invention d’un engagement politique sur une base strictement bénévole, où il n’y aura aucun intérêt d’argent à défendre, lors d’un débat sur telle ou telle question.

Written by Brigitte Pascall

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Explosion des contaminations et des décès en EHPAD/Hôpital, alors que la campagne vaccinale sur les + de 75 ans et les soignants monte en puissance

“Comment les médias racontent le Covid”. Un film sur le traitement médiatique de la soi-disante pandémie.